Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de VAme.

férence prodigieufe qu'on obferve dans les cara&ères. Si rhomrne eft un mélange de grandeur & de bafleffe , de lumière jtk d'obfcurité, de perfections & d'imperfectlons-, de force & de foibleffe, de vertus.& de vices, ce n'eft que'parles modifications différentes des organes du fentiment : modifications qui font fufceptibles de varier a chaque inftant de la vie. Que Pope, dans fon E ff ai fur F homme , a bien faifi les différentes nuances de ces variations ! la vérité de fes obfervations, embellie par les charmes de Ia poéfie, dans fa langue & dans la notre (i), fait les plus vives impreffions : maïs en lifant eet ouvrage , on fent qu'il refte un vuide qui a befoin d'être rempli; or, ce vuide , qui confifte dans 1'ignorance oü 1'auteur étoit des véritables rapports de 1'ame avec les organes du fentiment, n'exiftera plus lorf-

(i) Voyez la traduclion en vers de eet ouvrage ; par M. 1'abbé Durefiiet, de 1'académie frarijoife,

Sluiten