Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

_ .. 3j|j

_ Pha tard, l'attacbé mil" anglais confirma soa^timation precedcnte: 12 jours seraientSau moins indispensables pour tam le débarquement sur la Cóte de France. II faudrait beaucoup plus (i a 2i mois) pour débarquer 100.000 h' a Anvers.

Sur mon objection qu'il étaft inutile d'attendre 1'achevement du débarqt pour commencer les transports par ch. de fer et qu il valait mieux les faire au fut et k mesure des arrivages a la cóte, le Lt. Col. Barnardiston me promit dea aonnees exacte* sur 1'état journalier dwëüantfitr^

Quant aux prestations milres, je fis part a mon interlocuteur que cette question seraitjfacilement réglée.

* * *

A mesure que les études de 1'état-major anglais avanceaient, les données du probl. se précisaientTXe colonel m assura que la moiü^^de 1'armée anglaise pourrait être debarquée en 8 jours et que le restant le serart a la fin du 12e ou 13e jour, sauf 1'inf» montée sur laqueUe il ne fallait compter que plus tard.

NéantTuwns, je crus devoir insister de nouveau sur la necessite de connaitre le rendement journalier, de facon a regler les transports par ch. de fer de chaque jour.

L attaché anglais m'entretenait ensuite de diverses autres questions, savoir:

1) nécessité de tenir le secret des opér«>ns et d'obtenir de la presse qu'elle 1'observat soigneusement. *

2) avantages qu'il y aurait a adjoindre un off. beige a chaque etat-major anglais, un traducteur a chaque commandant de troupes, des gendarmes a chaque unité pour aider les troupes de police anglaises.

* * *

Dans uneA autre entrevue, le L». Col. Barnardiston et mot examinames les opérations combinées dans le cas d une agresston de la part de 1'Allemagne ayant comme <*ject Anvers et dans rhypothèse dfune ttaversée de notre pays pour atteindre les Ardennes francaisesi. r

Par la suite le colonel me marqua son accord sur le plan que je lui ayais présenté et m'assura 1'assentiment du Genai Grearson, chef de YE. M. anghiV,

D'autres questions secondaires furent également réglées notamment en ce qui regarde les off. mtermédiaires, traducteura> les gendarmes, les cartes, les albums des uniformes, Jes üres a part traduits en anglais de certains réglts beiges

Sluiten