Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

3»o

le régl' des frais de douane pour les approv» anglais, rhospitalisation des blessés de 1'armée alliée, etc. Rien ne fut arrêté quant a 1'action que pourrait exercer sur la presse le gouvt our 1'autorité milre.

* * *

Dans les dernières rencontres que j'ai eues avec l'attaché anglais, il me communiqua le rendement journalier du débarquement a Boulogne, Calais et Cherbourg. ■-•

L'éloignement de ce denlier point, imposé par des considérations d'ordre technique, occasionne un certain retard.

Le I" C serait débarqué le ioe jour et le C le 15e jour.

Notre matérie! de ch. de fer exécuterait les transports, de sorte que 1'arrivée, soit vers Bruxelles—Louvain, soit vers Nanmr-Dinant, du Ier Corps serait assurée le ne jour et celle de He Corps le 15e jour.

J'ai insisté une dernière fois, et aussi énefg* que je le poUVais, sur la nécessité de hater encore les transports maritimes de facon que les troupes anglaises fussent pres de nous entre le ne en le 12e jour; les résultats les plus heureux, les plus favorables peuvent être obtenus par une action convergente et simultanée des forces alliées. Au contraire, ce sera un echec grave si eet accord ne se produit pis.

Le Col. Barnardiston m'a assuré que tout serait fait dans ce but.

» * *

Au cours de nos entre tiens, j'eus 1'occasion de convaincre l'attaché mil™ anglais de la volonté que nous avions d'entraver, dans la limite du possible, les rtfeév* ae 1'ennemi et de ne pas nous réfugier, dès le début, dans Anvers.

De son cöté, le Lt Col. Barnardiston me fit part de son peu de confiance actuellement dans 1'appui ou 1'intervention de la Hollande.

II me confia également que son gouvt projetait de transporter la base d'approv1 anglaise de lab cótefrancaise a Anvers, dès que la mer du nord serait nettoyée de tous les navires de guerre Allemands.

* * *

Dans tous nos entretiens, le colonel me communiqua régulièrement les renseignements confidentiels :qu'il possédait sur 1'état mil" et la situation de nos voisins de l'Est, etc.

Sluiten