Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de la loi du zme octobre 18161) et a leur en accorder de nouveau aux termes de celle du ijme décembre 1817, lorsqu'on pourra leur ap-

pliquer les dispositions de 1'article précité de cette loi. Le

soussigné a ordre d'ajouter que si cette demande ne pouvait pas être accordée, le roi se verrait contraint a compter du ier janvier 1819 a faire cesser la faveur.

No. 29. —1819, Februari 9. — h. fagel aan van nagell •).

II m'est revenu sous main que le gouvernement britannique s'est déterminé a mettre les vaisseaux marchands desPays-Bas sur le même pied que les navires britanniques par rapport aux droits de tonnage et autres qui se pergoivent dans les ports du Royaume

Uni. J'apprends que cette mesure«) — me sera dans peu

communiquée officiellement, et que le commerce britannique se flatte en conséquence que chez nous la réciprocité sera également rétablie et que les choses seront remises sur le pied oü elles étoient avant les changemens que j'ai détaiUés dans ma note précitée du 24tne septèmbre 18181), comme devantavoirheuleïer janvier de 1'année courante, si la réciprocité que le roi demandoit pour nos vaisseaux entrant dans les ports britanniques, n'étoit pas accordée. J'attendrai, comme de raison, la communication officielle qu'on m'annonce, mais je n'ai pas voulu néghger de faire part des a présent a V. Exc. de celle que je viens de recevoir par une voye particuhère, il est vrai, mais qui cependant ne me laisse guères de doute sur 1'autenticité de la nouvelle.

No. 30. — 1822, Juli 23. — britsche kooplieden aan gambier 5) «).

We, the undersigned, subjects of H. B. M., being merchants, shipowners or masters of vessels, concerned in the trade between England and HoUand, beg leave to represent the inconvenience and hardships we labour under, owing to the very heavy

. *) i^Londenfno. 28. - r. A., Buitenlandsche Zaken, exh. 12 Februari 1819, no.

55i\ Deze maatregel is waarschijnlijk eerst in 1822 genomen (Act. 3 Geo. iv, cap. 48); zie hierachter no. 30. ') No- 2%-

') James Gambier, Britsch consul-generaal te s-Gravenhage.

• s 1 — r A., Buitenlandsche Zaken, bijl. exh. 30 Juli 182*, L s. 2988.

Sluiten