Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

naisse pas combien le nouveau système d'impositions se distingue par sa lifeéralité des règlemens semblables, établis dans d'autres états.

Considérant néanmoins le préjudice qu'apporte a 1'industrie indigène le système prohibitif adopté dans ces autres états, le gouvernement des Pays-Bas s'est vu dans 1'obligation de prendre a eet égard des précautions raisonnables et c'est pourquoi 1'art. 9 de la loi du 2Óme aoüt 1822, portant le tarif des droits d'entrée, de sortie et de transit, réservé au roi pour des cas particuliers et loraque le bien du commerce et des fabriques 1'exigera, la faculté de soumetti» a des droits plus forts ou de prohiber a 1'entrée les objets d'industrie qui proviennent des pays oü les produits de l'ü> dustrie indigène des Pays-Bas se trouvent excessivement imposés ou prohibés.

Si le roi avait voulu prêter 1'oreille aux plaintes et représentations nombreuses de ceux qui se trouvent gênés par les mesures des puissances* qui entourent les Pays-Bas, dans le débit al'étran- ■ ger des produits de leurs manufactures, la promulgation.'d'un grand nombre de placards dits de retorsion eüi nécessairement et sans delai dü signaler 1'époque de 1'introduction des nouveaux règlemens; mais quelqu' équitable que soit le principe sur lequel 1'article précité de la loi du 26me aoüt 1822 estbasée, cen'est pas la lebut de eet article; l'objetenestbien plutöt de tacher de trouver dans 1'intérêt de 1'industrie nationale des Pays-Bas 1'un ou 1'autremoyen de rapprochement dans les conventions a conclure avec d'autres puissances a 1'effet d'écarter les incoriveniens réciproques pouvant résulter d'un système prohibitif.

H est donc bien évident que le roi des Pays-Bas désire sincère- . ment de-ppuvoir convenir avec les puissances intéressées des mesures a prendre pour faire cesser les sujets de plainte que fait naitre dans son royaume la comparaison du système hbéral, qui y est établi, avec celui d'autres états, et que S. M. ne se verrait qu'a regret réduite a la nécessité de passer a 1'apphcation du principe de réciprocité. Toutefois ce principe le roi pourrait être obligé de 1'adopter dans 1'intérêt de son royaume et par suite des stipulations de la loi du 26me aoüt ï.822; et dès a présent óns'occupe apréparer les mesures qui deviendraient dans ce cas les nécessaires.

Pour ce qui regarde en particulier les relations commerciales des Pays-Bas avec la Grande-Bretagne, il est vrai de dire qu'elles

Sluiten