Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sont aujourd'hui, a tout prendre, sujettes a moins d'entraves qu'autrefois. Le gouvernement britannique a déja donné dans plus d'une occasion des preuves réelles de sa détermination de modifier et d'adoucir de plus en plus la rigueur des anciennes lois prohibitives et il annonce l'intention de libérer peu a peu la navigation étrangère des charges qui pèsent encore sur elle. De tems en tems néanmoins le gouvernement est assaüli de fortes instances faites dans 1'intérêt supposé de 1'industrie ou de 1'agriculture nationales, pour imposer des droits exorbitans sur des productions étrangères. C'est sous ce rapport que 1'ambassadeur soussigné se trouve spécialement chargé par sa cour d'appeler 1'attention du gouvernement brittannique sur 1'article g susmentionné de la loi, qui a fixé le nouveau tarif des Pays-Bas, et sur la faculté que eet article laisse au roi (comme il a été détaillé ci-dessus) de soumettre a des droits plus forts ou de prohiber entièrement les objets d'industrie, qui proviennent des pays oü les produits de 1'industrie indigène des Pays-Bas se trouvent excessivement imposés ou prohibés.

Le soussigné est autorisé de plus a exprimer 1'espoir fondé sur 1'article susdit qu'a 1'avenir les relations commerciales qui existent entre les deux pays, bien loin d'être soumises a de nouvelles entraves, seront au contraire de plus en plus encouragées et favorisées dans 1'intérêt bien entendu des deux parties.

Sluiten