Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

le courier d'aujourd'hui. La brièveté du tems ne me permet pas d'obtenir quelqu'éclaircissement sur la fin de cette note, qui me fait appréhendre que le Cabinet britannique serait dans 1'intention de mettre de nouveaux droits sur notre navigation avant de savoü- comment le gouvernement des Pays-Bas donnera suite aux objets de la conférence, que j'ai eu 1'honneur d'avoir avec V.Exc. et M.HusJrissonle iswtfdumois dernier1). J'enéprouverais d'autant plus de regret, que j'ai précisément ce matin recu de la Haye un avis préliminaire»), qui me fait espérer avec confiance qu'avant trés peu de jours je serai muni des instructions nécessaires pour réaliser le susdit principe de réciprocité, et s'ilvousparait important d'épargner même ce peu de jours, je crois que je pourrafc, sans me compromettre, entter dès a présent en pourparler sur la rédaction de la convention.

La note dit que la mesure d'imposer extra-ordinairement nos navires n'enipêcherait pas une négociation ultérieure; mais je n'ai pas sans doute besoin de vous faire observer, monsieur, que 1'effet ne laisserait pas d'en être fort désagréable. Je manquerais a mon devoir, si je ne vous priais instamment de considérer qu'il s'agit d'une puissance qui, pour empruhter.les expressions du Comité du Privy Council for Trade, est en convexion mtime avec la Grande-Bretagne et dont le système reconnu ne permet pas de supposer qu'elle choisira elle même de se placer dans une autre catégorie que celle oü viennent d'entrer le Danemarc et les autres états du nord.

D'après cela je compte sur les bons offices de V. Exc. pour empêcher ou faire susprendre toute mesure, qui en changeant 1'état actuel des choses, nous éloignerait du but auqueiles deux parties mettent tant d'intérêt a parvenir.

No. 85. — 1824, Juli 16. — FALCK AAN VAN REEDE *).

De nota die, zoowel als hare bijlage, kopielijk hiernevens gaat, is mij dezen namiddag uit het. bureau van Buitenlandsche Zaken toegezonden«). Het slot derzelve geeft mij aanleiding om te denken, dat men werkelijk besloten heeft tot het uitvaardigen van een'bevel in rade, strekkende om de Nederlandsche vlag alhier

*) Op 14 Juni, de no. 75. *) Zie echter no. 85.

•) cXlruktTFaick, Ambtsbrieven, blz. 197, no. 3. - Ook R. A„ Buitenlandsche Zaken, exh. 21 Juli 1824, no. 8.

*) No. 82.

Sluiten