Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

goedkeuren, dat ik op zoodanige beding, bij hetwelk Nederland niet wezenlijk zoude worden bevoordeeld, slechts flaauwelijk aandring, in geval het van de Engelsche zijde zwarigheid ontmoet, zooals ik en om de zaak zelve en om de afwezendheid van den heer Huskisson meen te kunnen vooruitzien.

No. 91. — 1824, Juli 31. — FALCK AAN CANNING »).

Le soussigné a eu soin de rendre compte a sa cour du contenu des notes qu'il a reipues de M. le principal secrétaire d'état pour les Affaires Etrangères en date du i6me juin»)et du isme juillet 1824») ainsi que des entretiens que postérieurement a cette dernière note il a eu rhonneur d'avoir avec S. Exc. et avec le président of the Board of Trade *). Le gouvernement des Pays-Bas a été trés satisfait d'apprendre que le cabinet britannique est disposé a entrer en négociation sur un arrangement commercial dont 1'objet sera de réduire les droits d'entrée, qui pèsent actuellement de part et d'autre sur différents produits de 1'industrie. M. Canning a déja connaissance des motifs qui font désirer de comprendre dans ce même arrangement tout ce qui est relatif a 1'égalisation des pavillons. Ce serait alors un traité de commerce complet réglant les rapports mercantiles d'après les principes les mieux calculés pour les consohder, pour les étendre et pour les rendre de plus en plus avantageux aux deux nations. Malheureusement on ne peut se dissimuler qu'il faudra un certain espace de temps pour parvenir a s'entendre sur des questions qui, quelles que soient la bonne foi et la Ubérahté des parties contractantes, ne laissent pas que de présenter des cótés difficiles, et cependant il a été déclaré de la part de la Grande-Bretagne que 1'apphcation du bill sur les discrinünating duties *) n'était pas susceptible d'un si long ajournement. Dans ces circonstances le gouvernement des Pays-Bas s'est occupé de chercher un moyen qui conciliat les différents intéréts et sachant que c'est surtout la restitution de 10% des droits en faveur du pavillon national, qui est regardée ici comme préjudicia^ ble a la navigation anglaise, il a pensé qu'en modifiant plus ou moins cette mesure, il engagerait le gouvernement britannique a

i) Gedrukt: Falck, Ambtsbrieven, blz. 204. Ook R. A., Buitenlandsche Zaken, exh. 7 Augustus 1824, no. 1. — Vermeld: Falck, Gedenkschriften, bta. $9*») Ontbreekt. ») No. 82. «) Huskisson. 6) De Act van 18 Juli 1823.

Sluiten