Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de. celui des Pays-Bas et sur le peu de probalité qu'il y a de voir par 1'effet des modifications, récemrnent adoptées, les produits de Tindustrie des Pays-Bas obtenir dans le Royaume Uni un débit comparafele, même de loin, a l'abondanteconsommation des marchandises anglaises dans toutes les villes des Pays-Bas. Certes, a Tinstant oü il s'agit de facilités et de réciprocité, il doit être permis a un gouvernement paternel d'aspirer a un ordre de choses, oü les avantages mutuels soient moins inégalement balancés.

Le soussigné est déjè muni d'une liste iudicative des objets pour lesquels le roi, son maltre, désire une réduction des droits d'entrée, et il se trouve autorisé a recevoir du nhnistère britannique et a discuter une pareiUe liste, présentant les marchandises qu'il pourrait convenir de favoriser a leur importation dans les Pays-Bas plus qu'elles ne le sont déja en ce moment-ci. Telle est, en effet, la marche que Ton po'uvait se flatter de voir tenir d'après la note déja souvent citée.du zme d'aoüt 1824 >),oü il est question de matériaux a rassemWer par les divers départemens pour aervir a la future négociation.

Le soussigné a attendu de mois en mois Tannonce que ces préparatifs étaient terminés. II Ta attendue avec impatience, sans doute, mais sans aucune inquiétude, puisqu'une excellente autorité lui avait garanti qu'en améliorant son tarif en général et au profit de tout le monde, le ministère britannique n'avait nullement entendu se priyer de la faculté de faire, dans le même sens et sous le bénéfice d'une parfaite réciprocité, des stipulations spéciales avec les puissances amies.

Le soussigné regrette beaucoup d'avoir eu a entretenir M. Canning aussi longuement, mais il lui a paru utile et même nécessaire de commencer par se mettre bien d'accord sur Tétendue dü cercle, dans lequel la négociation doit se mouvoir et qui, une fois tracé, facilitera d'autant plus Tarrangement des détails. B lui tarde d'apprendre que les vues qu'il vient de rappeler et de développer è. cet égard, ne s'écartent point de ce.qu ele gouvernement de S. M. B. trouve just e et raisonnable.

No. 122. — 1825, Juli 30. — STRATENUS AAN DE CONINCK !).

De stukken, gevoegd geweest bij U. Exc. 's missives, rijn overeen-

|) NO. Q2..

') R. A-. Buitcnlandscjie Zaken, ëxh. 3Augustus182j.no, 1.—Ook Waterstaat 2567.

Sluiten