Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

27. BORDEAUX AAN BRIENNE, 3 Maart 1668 »).

II passé icy pour constant qne la flotte s'est battne contre celle de Hollande et lui a pris onze vaisseaux de guerre qu'il a fallu couler a fond a cause que le combat n'estant pas fini ils n'avaint pas du monde a mettre dedans. Ils disent n'avoir perdu qu'un vaisseau de huit eens tonneanx, 1'admiral Blak blessé et quelques capitaines de tués. L'on attend quelle aura esté Tissue du combat, les vaisseaux de guerre de Hollande étant en déroute et ceux de marchands poursuivis par vingt-quatre de cette Bépublique.

28. BORDEAUX AAN BRLENNE, 6 Maart 1663 >).

Je vous escrivis, Monsieur, lundy dernier, la nouvelle quy estoit venue du combat de la flotte d'Angleterre contre celle de Hollande. II passé icy pour constant qu'il commenca vendredy au matin et continua le sabmedy et le dimancbe; que ce dernier jour, partye des vaisseaux de guerre et marebandz hollandois se retirerent les uns vers leur pays, et les autres dans les ports de France; que 1'admiral Tromp avecq son escadre de trente-six vaisseaux de guerre et cent de marebandz, continua le combat jusques au soir, qu'il se retira vers la rade de Callais, oü les Anglois n'osent les poursuivre a cause que lenrs vaisseaux estans plus pesans, ilz auroyent eschoué. Et, sur le minuict, le vent s'estant fortiffié, ledict Admiral se retira, laissant encores quelques vaisseaux marebandz deschargez pour couvrir sa rétraite, dont les Anglois ayans eu congnoissance et se trouvans d'ailleurs fort endommagez, ilz se sont tous retirés a Portmus et a 1'isle de Wigbt, hors dix-neuf vaisseaux de guerre sortis nouvellement de Douvres, quy poursuivent les Hollandois. Hz publient avoir coulé a fondz ou bruslé quatorze vaisseaux de guerre et pris le vice admiral, le contre admiral et ung autre, outre quelques marchands, et n'avoir perdu qu'un vaisseau de 800 thonneaux et leur admiral et vice admiral hors de service, le general Blak blessé, cinq ou six de leurs principaux capitaines et beaucoup d'autres gens tuez et blessez. Hz esperent neantmoins dans huict ou dix jours remettre leur flotte en estat de servir, quoy qu'elle ayt esté assez mal traictée par la perte de leurs cordages, voiles et mastz. Ceste prosperité n'empesche pas que le general et d'autres principaux, qui mesmes sont cause de la guerre de Hollande, parient d'y envoyer des ambassadeurs pour traicter de paix, et je ne doubte point qn'ilz ne s'acommodent, se trouvant mesmes beaucoup de marchandz icy interessez dans la flotte de Hollande quy a esté chassée. Quelqu'un m'a dict que 1'ambassadeur d'Espagne avoit ordre d'offrir son entremise.

1) A. E. Angl. 62. — Uit Londen.

Sluiten