Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

en ijeste coniuncture de temps, ou il est question de se preparer a un nouveau combat pour faire entrer en seureté les navires des Indes Orientales et autres qui se sont retirez dans le Sundt et le port de Bergen en Norwegue, de sorte que M'. les Estats se trouvent bien embarassez, voyans la grande mesintelligence qu'il y a entre les chefs qui restent et le peu d'apparence qu'il y a de trouver un autre qui ayt la capacité de les commander. M. de Beverweert qui est recherché par plusieurs villes d'Hollande seroit bien le vray homme s'il eut Ia connoissance de la marine, mais ne 1'ayant point il n'a garde de s'engager dans une charge dont l'on est quelquefois responsable iusques a perdre la teste, ce qui a failly d'arriver a M. Tromp, lorsqu'on le vouloit charger de 14 articles preiudiciables a son honneur et a la fidelité qu'il avoit tesmoignee en tant d'occasions qu'on lè dit estre mort dans le 51m° combat pour le service du pays. II y en a qui croyent, que si l'on n'en trouve pas un digne subiect pour la charge de Lieutenant Admiral que l'on pourroit bien faire de Ruyter Vice Admiral et le faire commander alternativement avec Jean Everts et de Witt iusques a ce que l'on aura pourveu autrement. Je scay que l'on a parlé, s'il ne seroit pas a propos de convier le S*. Martin Thyssen de venir icy sur la promesse d'une honneste pension afin de s'en pouvoir servir de luy en temps et occasion, mais iusques a eest heure ie n'ay pas appris si c'est une chose resolue ou non.

52. GENTILLOT AAN SERVIEN, 20 Aug. 1653»).

Je vous ay escrit le precedent le combat de la flotte de eet Estat contre celle des Anglois. La confusion des premiers bruits a faict ma relation un peu diferente de la verité raportée par les chefs que .) ay veu despuis.

Le vice-admiral Jan Eversen s'estoit retiré de combat pansant avoir acquis louange; il a esté cite pour respondre de ses actions, l'on 1'a blasmé de s'etre retiré de la flotte, ayant un aete pour commander au detaut de 1 admiral. II dict n'avoir peu, ayant esté coupé par les ennemis II a voulu quitter; la necessité de sa personne a faict qu'on la contenté. 1 ma dict que les Angloys estoient 108 grands navires, parmy lesquels il y en a 30 de guerre conquis sur eet Estat. Les Angloys se batent avec ordre et cceur, les nostres avec faute de cela, non parmy les mathelots, mais le defaut est grand parmy les cappitaines, 36 de nos cappitaines sont acusés d'avoir fuy. La flotte de Messieurs les Estats estoit de 82, et après la jonction de de Witte sorti de Texel avec 28, les nostres estoyent 110. Nous avons perdu 9 navires en tout, l'on ne sait combien les Angelois en ont en nature, ou tobts ou partye

1) A. E, Hollande 53, ff. 56—59. — Uit den Haag.

Sluiten