Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

18 bons vaisseaux, pour estre commandés par le vice admiral de Ruyter, et de la grandeur et de la qualité marquée en ma lettre dn 22 du mois passé. L'admirauté d'Amsterdam y envoyé le vaisseau nommé le Miroir, monté de 66 pieces de canon et de 300 hommes, et les vaisseaux la Foy, Utrecht, Middelbourg, Damiate et Edam, montés et equippés de la maniere que j'ay autrefois marqué. II fut aussy resolu que les provinces seront priées de consentir a une contribution extraordinaire de 600.000 florins, ou si elles s'en excusent, qu'elles permettent 1'execution du placcard d'ampliation et de redoublement des droits d'entrée et de sortie, que l'on appelle icy convois et licentes, et de souffrir que les admirautés prennent, par provision, a interest 10.000 rixdalers pour 1'equippage de chaque navire. M.™ les Estats ont aussy donné ordre d'escrire aux rois de France, d'Espagne et d'Angleterre, pour les convier d'armer aussy un bon nombre de navires contre les corsaires, en sorte neantmoins que chaque flotte agira separement et sous son pavillon. On les priera aussy de permettre que les vaisseaux de guerre de eet estat ayent 1'entrée et sortie libre dans leurs ports, et que eet estat puisse faire des magasins a Toulon et a Cadix, et y faire descharger et recharger leurs vivres et muuitions, sans payer les droits ordinaires. Le college de l'admirauté d'Amsterdam, qui est puissant, et qui seroit bien aise de se faire considerer par le grand nombre de ses vaisseaux, voudroit que l'on rompist entierement avec les corsaires, et que l'on ne fist point de traitté avec eux que conjointement avec les autres princes de la Chrestienté, mais le magistrat de la meme ville, qui n'a autre but que la conservation du commerce, a d'autres sentiments, et veut que l'on traitté separement. Aussy est-il certain que l'on traittera, si les corsaires ne veulent abstenir de visiter les vaisseaux de ces pais.

71. WICQUEFORT AAN FREDERIK III, 26 Jan. 1664»).

Le 21 de ce mois, la compagnie des Indes occidentales presenta un grand memoire, en forme de requeste, pour se plaindre des violences que les Anglois de la nouvelle Angleterre, en 1'Amerique septentrionale, font a leurs colonies de la nouvelle Belgique, qu'ils veulent faire dependre d'eux, paree qüe toute la coste, que les Hollandois tiennent en ces quartiers-la, est comprise en la commission qu'ils ont du roy de la Grande Bretagne. Ce sont ceux de la colonie angloise de Herfort, qui sont cause du bruit, et qui menacent les Hollandois de les poursuivre a feu et a sang. Sur quoy la compagnie demande, premierement qu'entre

1) R. K. — R. H. — Uit den Haag. — Wicquefort aan Bierman, 22 Jan. 1664: „Si S. M. désire un estat de la milice et des unances de eet Estat comme aussy des flnances d'Angleterre, je les feray copier".

Sluiten