Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

contraint de protester contre toutes les resolutions que les Estats Generaux prenoient, mais depuis deux jours il a receu ordre, non seulement de consentir a la levée extraordinaire de 240.000 rixdalers, et au secours que l'on donne a la compagnie, mais aussy de representer, que les 10 vaisseaux, que 1'estat joint aux 6 des directeurs, ne sont pas eapables de recouvrér les places, que les Anglois ont prises sur les costes d'Afrique, et de conserver ce que la compagnie y possede encore. Que si les Anglois achevent de s'en rendre les maistres, ils se pourront en suitte saisir du Cap de bonne Esperance, et ruiner par la le eommerce et la navigation des Indes orientales, et que du succès des armes en ces quartiers-la dependra le succès de nos affaires en Europe; de sorte que pour s'asseurer de cet advantage, il seroit necessaire de doubler pour le moins le nombre de ces vaisseaux de guerre. Mais d'autant que jusqu'icy il n'y a que quatre provinces, scavoir Hollande, Zeelande, Utrecht et Groningue, qui ont consenty a ce dernier armement, il n'y a point d'apparence, que cette flotte puisse estre renforcée pour le temps dans lequel elle doit estre preste dans Texel; quoy qu'il soit impossible que les soldats, que l'on y doit embarquer, y puissent arriver devant le 25 de ce mois. L'on a aussy mis en deliberation, si 1'admiral d'Opdam, qui se trouve presentement avec l'armée navale a Schoouevelt, auprès de Blanckenberg et Ostende, n'escortera pas 1'autre flotte jusques sur les costes d'Espagne, paree que 1'admiral d'Angleterre, qui tient la mer entre Douvres et Wight, se pourroit opposer a son passage, mais e'est sur quoy l'on n'a encore rien resolu. Les dernieres lettres de Londres disent, que le comte de Sandwich n'a que 12 vaisseaux sous son pavillon, des 3 autres 1'un estant allé a Tauger, et les deux autres estant destinés pour escorter ceux qui vont sur la coste de Guinée; mais l'on y travaille incessament a 1'armement de plusieurs autres navires. Ce qui a obligé MM. les Estats d'ordonner a toutes les admirautés de mettre en estat tous leurs vaieseaux, afin qu'au besoin on les puisse mettre en mer. Ce qui marqué une tres mauvaise disposition de part et d'autre, et neantmoins l'on n'en viendra a cette extremité qu'avec regret. Je croy mesmes pouvoir dire, que pour avoir la paix, l'on ne feroit pas grande difficulté icy de laisser Cabo Verde aux Anglois, si cela se pouvoit faire de bonne grace, par 1'entremise de quelque puissance estrangere.

82. HARALD APPELBOOM AAN ADOLF JOHAN VAN ZWEDEN, 15 Sept. 1664 i).

I morgon komme Staterne aff Hollandh och West Frijslandh tillsammans, da, utan twijfvell, een wiss resolution larer blifva tagen

1) R. St. — Stegeborgs Samling. — Uit den Haag.

Sluiten