Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

M. de Buat ayant été icy pour condoueler Madame la Princesse Douairière de Nassau, m'a dit entr'autres que M. le chevalier Downing étant chez Madame le Douairière d'Orange, luy dist qu'il avoit eu la compagnie du Pensionaire de Witt, et luy avoit soutenu que le Roy son maitre n'avoit rien contre cet Etat ni contre les bons inbabitans d'iceluy, mais qu'il en vouloit directement a sa personne; sur quoy Madame la Princesse repartit que si le commun peuple le savoit, iceluy Pensionnaire de Witt courreroit grand risque et péril. Le dit sieur de Buat me dit aussi que le Pensionnaire de Witt avoit tenu tels propos a Ia dite Dame, qui si M. le Prince Guillaume de Nassau eüt resté en vie, et que Mgr. le duc d'Yorke se füt avancé sur la flotte d'Engleterre, 1'Etat auroit prié le dit prince de Nassau de s'y mettre aussi en la flotte de 1'Etat pour luy opposer.

91. DOWNING AAN BENNET, B Dee. 1664 »).

De Witt will not yet owne where de Ruyter is. I put a eonfident of van der Hoolk this week to sift him, for that I am sure that hee was privy with de Witt to ihe business, the which he confessed, but yet would not confesse that he 2) was gone thither, but only said that the English would be much surprised when they should know where hee is; but Renswood dit almost say directly hee was gone thither.

92. VAN RUYVEN AAN WILLIAMSON, 9 Dec. 1664 »).

J'ay été informé verbalement d'un des membres du bureau de L. H. P. présent quand la résolution fut prise d'envoyer le vice admiral de Ruyter de la mer méditerranée vers la Guinée, dont le dessein fut concipié par le secrétaire de 1'amirauté d'Amsterdam et sollicité par le pensionnaire de Witt vers quelques membres de L. H. P. a lui affidés, a scavoir des provinces de Gueldre, Hollande, Zélande etGroningue, qu'ils out été par ey devant induits a cela, ayant cette affaire été disposée en la présidence de M. de Renswoude, et comme on n'a pu être prêt en icelle, l'on a poursuivi le lundy suivant président la Frise, en tele sorte que cette affaire passa par devant celuy de la Frise lors président comme dit est, sans y en n'avoir rien compris; et pour rendre plus de lustre ceux de la demenée firent coucher la resolution sur la séance d'auparavant, président lors le sieur de Renswoude pour la province d'Utrecht, cé quy cause que le pensionnaire de Witt et ses adhérents en cette demenée se vantent d'avoir fait cela grands trophées selon qu'ils témoignent hautement avec gloire par tous carrefours, ce quy est directement opposant a ce que soutiennent les pacificques.

1) R. O., Holland 173. - Uit den Haag. - Vgl. Japikse, Verwikkelingen 459.

2) De Ruyter.

3) R. O., Holland 173. — In minder juiste lezing bij Japikse, 355 noot.

10

Sluiten