Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

127. WICQUEFORT AAN FREDERIK III, 16 Mei 1666 »).

Le flotte est toute preste, en sorte que dès dimanche dernier les deputés ordonnerent aux capitaines de se tenir prests de lever 1'ancre au premier signal que 1'admiral fera. Elle est composée de 79 vaisseaux, sans les galiottes et sans les bruslots, et divisée en cinq escadres: sous le lieutenant admiral general M. de Wassenaer, laquelle est de 17 vaisseaux; sous M. Cortenaer, lieutenant admiral de Rotterdam, de 16 vaisseaux; sous M. Tromp, vice admiral d'Amsterdam, de 17 vaisseaux; sous Schram, lieutenant admiral de Northollande, de 16 vaisseaux, et sous Stellingwerf, lieutenant admiral de Prise, de 13 vaisseaux. Quand la flotte sortira Cortenaer aura 1'avantgarde, Tromp le suivra, et après luy MM. de Wassenaer, Schram et Stellingwerf, ayant chacun sous eux un vice admiral et un contre admiral pour chaque escadre. II est certain que ce n'est que depuis fort peu de jours qu'elle est en estat de se pouvoir mettre en mer, tant a cause de la negligence des deputés de l'admirauté de Frise, qui ont manqué de pourvoir leurs vaisseaux de canon et de munition de guerre, que paree que sur 1'advis de l'admirauté d'Amsterdam les Estats Generaux n'ont pas voulu augmenter les gages des matelots au dela de 15 livres par mois; ce qui a esté observé si exactement, qu'encore dimanche dernier M. de Wit fit renvoyer et licentier 16 matelots a qui on avoit promis 18 francs par mois. L'on n'a pas voulu accepter non plus les offres que l'admirauté de Rotterdam a faites d'en fournir 1200 a ce prix-la, ny celles de la compagnie de Groenlande, qui en a offert autant a condition qu'on leur accordast quelque privilege pour leur navigation, que l'Estat ne se veut pas laisser extorquer en 1'estat oü sont les aflaires. Neantmoins c'est sur quoy les Estats d'Hollande deliberent encore. L'on ne peut pas bien dire quand la flotte de cet Estat sortira, mais il est certain qu'elle se mettra en mer, dès que les escadres qui sont en Zeelande 1'auront jointe. II y en a qui croyent cette jonction impossible, et toutes fois il y a grande apparence que l'on y travaille. Car mercredy dernier il arriva icy des lettres des deputés qui sont dans la flotte de Zeelande; mais le greffier, a qui toutes les lettres secretes s'adressent, dit a 1'assemblée', qu'elles estoient si importantes qu'il n'estoit pas a propos de les lire publiquement; de sorte qu'il fut ordonné qu'elles seroient serrées avec les autres despesches secretes, pour n'estre communiquées a personne. Donc on juge que cette flotte-la a dessein de sortir, ou pour joindre celle de Texel, ou pour quelque autre exploict important. Le mesme jour les Estats d'Hollande firent partir M. de Starenbourg, colonel du regiment de leurs gardes, avec ordre de mettre trois ou quatre soldats a tous

i) R. K. — R. H. — Uit den Haag.

Sluiten