Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

les postes oü l'on doit faire du feu en cas d'allarme, au lieu des païsans qui y sont presentement, et qu'a chaque poste il y en ait un qui sache esyrire, depuis le village de Terheide, qui est vers la Meuse, jusques en Texel. Je scay aussy qu'on leur donna ordre devant-hier de ne faire point de feu, quelque allarme qu'on leur donnast, qu'ils ne vissent auparavant du feu dans Texel, et d'advertir en toute diligence et a bride abattue les deputés ou 1'admiral, dès qu'ils verront venir du costé de la Meuse des vaisseaux portant le pavillon rouge au grand mast, et le pavillon de l'Estat au mast de beaupré. L'on a advis aussy que la flotte de Zeelande s'estoit desja mise a la voile, mais qu'elle a esté obligée de relascber, paree que le vent estoit trop foible, et le courant de 1'eau trop fort.

128. WICQUEFORT AAN LIONNE, 21 Mei 1665

La grande flotte, laquelle eet presentement composée de plus de 80 grands vaisseaux, est en estat de faire voile dès que le vent sera Sud-Est, Est ou Nord-Est, dont le premier est le meilleur, mais le dernier donne plus d'eau et rend la sortie plus facile. L'on a defendu aux officiers et aux matelots de sortir de leur bord, paree que la flotte sortira dès que le vent le permettra. Lundy matin il devint favorable, de sorte que les vaisseaux de la première escadre commencerent a desgager leurs ancres, mais devant qu'ils fussent en estat de faire voile, le vent changea. Je ne suis pas d'une humeur fort fanfaronne, et puis dire avec verité que, selon le jugement de tous les pilotes, toute la flotte pourra partir de la rade oü elle est presentement et entrer en pleine mer en moins de trois heures, qu'elle est aussy belle et aussy leste et aussy bien armée en toutes les manieres que l'on ait jamais veu armée navale, que les officiers et matelots sont parfaitement bien unis et animés, et que, quand mesmes la jonction ne se seroit point faite, la grande flotte auroit esté seule au devant des Anglois, et les auroit attaqués. Je sc*y bien que l'on en parle autrement en Angleterre et j'ay veu des lettres d'une personne de condition, qui mande qu'il a ouï dire a M. Courtin qu'il scavoit bien que la flotte de cet Estat ne sortira point, et peut-estre en fait-on le mesme jugement en France; mais s'il plaisoit a Dieu donner un vent qui permist a la flotte de sortir, je m'assure qu'en moins dé quatre jours l'on entendroit parler d'un combat, et d'un des plus opiniastres qui se soyent jamais donnés sur mer; au moins si les Anglois ont autant de courage que de bravoure. Pour ce qui est de 1'armement de cet Estat, dont on parle avec: tant de desadventage, j'ay en main de quoy destromper presentement ceux qui en ont mauvaise opinion, .ayant tiré du corps

1) A. E., Hollande 76, ff. 52-56. — Uit den Haag:

Sluiten