Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Hambourg que l'on dit se monter a trois millions, charge's de goldron et autres marchandises. II y a grande rumeur en la court d'une lettre que le pensioanaire de Witt a leue en pleine assemble'e de messieurs les Estats, escrite et signe'e par un capitaine francois qui la desavoue. 11 eserivoit a un de ses amys que dans un repas qui se fist chez Madame la Princesse Douairière, Monseigneur le Prince d'Orange, M. de Zulestein et quelques autres presents, en parlant des deux flottes, elle avoit souhaité la prosperité de celle d'Angleterre, disant qu'elle y avoit plus d'amys, et que l'on 1'avoit beue; qu'elle avoit dit aussy que l'on pouvoit avec grande raison nommer le pensionnaire de Witt stateholder de Hollande; 1'afFaire en est encore a ce point-la. Voyla tout ce que je scay de ce pays; je vous prie de me faire part de vos nouvelles.

140. NIEUWSBERICHT UIT DEN HAAG, 9 Juni 1666 «).

Je vous escrivis il y a cinq jours que la flote de Hollande avoit faict une prise de 9 navires, et d'un convoy de 34 pieces de canon, ce qui est tres certain; elle est a present a quatre ou cinq lieues du Texel, d'oü 1'admiral a escrit a messieurs les Estats. Tout le monde icy crie contre luy de n'avoir pas suivy 1'ordre quil avoit, qui estoit d aller chercher les Anglois devers le nord, que l'on croyoit estre dans un grand desordre par la tourmente, et en cas que l'on ne les rencontrast pas, de prendre la route d'Augleterre, et au lieu de cela de s'estre amuse' a convoyer luy-mesme sa prise jusques au Texel, cela fait icy un grand trouble. L'on dit que le pensionnaire de Witt s'est offert d'aller luy mesme a la flotte, mais l'on ne scait encore s'ils 1'accepteront. L'on tient la flotte partie d'anjourdhuy pour 1'Angleterre a cause du vent nord nord oost; l'on ne demande icy que le combat a cause de la grande despence qu'il leur convient faire, et si les Anglois ne sortoient pas de tout l'esté, ils nous attrapperoient fort, et fairoient murmurer tout le monde.

141. WICQUEFORT AAN LIONNE, 11 Juni 1665

Monseigneur, en la lettre que je me suis donné 1'honneur de vous escnre le 4 de ce mois, je marquois que l'Estat n'avoit point eu de lettres de la flotte depuis celles du 28 may, paree que la galiote, qui portoit celles du 29, avoit esté interceptée. Le 30 furent pris les neuf navires marchands de Hambourg, avec le vaisseau de guerre d'Angleterre qui les escortoit, dont 1'admiral donna advis par ses lettres du

1) R. O., News Letters 47. — Ongeteekend, zonder adres. Hand A.

2) A. E., Hollande 76, ff. 129—130. — Uit den Haag.

Sluiten