Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

querent le vaisseau Orenge, de la compagnie des Indes orientales, monté de 70 pieces de canon, et ne le pouvant prendre ny couler a fonds ils y attacherent un bruslot, qui le fit sauter. Le mesme malheur arriva a trois vaisseaux, dont 1'un estoit monté de 78 pieces de canon, 1'autre de 52 et le troisiesme de 26, lesquels se trouvant engagés ensemble, et ne pouvant se sêparer, les Anglois y attacherent un bruslot, qui les fit aller en 1'air tous trois, les capitaines ayant refusé de se rendre. Jusqu'icy l'on n'a point d'advis que les Anglois en ayent pris, ou qu'il en soit bruslé d'autres, mais c'est ce qui se saura dans un jour ou deux. Le lieutenant admiral Cortenaer a esté tué, et apres sa mort Jean Evertsen, lieutenant admiral de Zeelande, devoit commander toute la flotte, mais ee bon homme au lieu de se charger du cominandement se retira avec 10 ou 12 vaisseaux, et se trouva dimanche matin a 1'emboucheure de la Meuse, mais d'autant qu'il ne s'y trouvoit pas en seureté que paree qu'on luy avoit ordonné de venir icy rendre compte de ses actions, il en partit hier, et alla avec 8 vaisseaux en Zeelande. L'on ne scait pas encore quels devoirs le lieutenant admiral de Northollande a faits, mais l'on a advis certain que Stellingwerf, lieutenant admiral de Frise, a esté tué. Tromp a fait des merveilles, combattant dimanche tout du long du jour en retraitte, avec beaucoup de conduitte et courage, jusqu'a ce qu'ayant receu ordre d'entrer dans les ports qu'il trouvoit les plus commodes, il entra hier de grand matin dans Texel avec 60 vaisseaux, pendant que 28 autres entrerent dans le Vlie, au moins ils avoient passé a la faveur de la haute marée par dessus un banc de sable, qui s'estend fort avant dans la mer, et oü les Anglois ne les ont pas osé suivre; de sorte qu'a vee les 8 vaisseaux qui sont en Zeelande, les 3 qui sont dans Goeré et les 2 qui sont a Helvoet, l'on fait estat qu'il est entré dans les ports 101 vaisseaux. Le bruit a couru que Tromp en avoit perdu deux sous luy et qu'il combattoit sur le troisiesme, mais la verité est qu'il a ramené son premier vaisseau, quoy qu'on luy ait tué 124 hommes dans son bord. Tant y a que les Anglois, dont on ne scaura les pertes que par les lettres de Londres, sont demeurés maistres de la mer. M. le conseiller pensionnaire et quelques autres deputés de MM. les Estats sont partis cette nuict pour aller au Texel, pendant que d'autres sont allés a Helvoet et en Zeelande, tant pour informer contre ceux qui n'ont pas fait leur devoir en cette occasion, que pour donner les ordres nécessaires a ce que la flotte sorte en mer au plustost, paree qu'il importe extremement de n'abandonner point la mer pendant que l'on attend les navires des Indes orientales, de Ruyter et la flotte de Smirne, mais la difficulté sera de trouver un admiral, paree que l'on juge M. Tromp trop jeune et trop bouillant pour cet employ, et l'on ne croit pas mesmes que de Ruyter s'en voulust charger quand mesmes il seroit icy.

Sur le premier bruit du succes de ce combat, qui en parloit comme

Sluiten