Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fust attaqué par trois grands vaisseaux, et trois autres vaisseaux, un monté de 78 pieces de canon, 1'autre de 50 et le troisiesme de 26, se trouvant engagés ensemble par les proues, et ne pouvant pas se desgager, faute de vent, les Anglois y attacherent un bruslot, qui les fit voler ensemble en 1'air. II se peut aussy que quelques - vaisseaux ayent esté coulés a fonds et qu'il y en ait de pris; mais c'est dont l'on ne scait pas encore les particnlarités. II est certain que, si la flotte de cet Estat eust eu 1'advantage du vent, les Anglois n'en auroient pas esté quittes a si bon marché, veu qu'il n'a tenu qu'a eux d'accrocher tous les vaisseaux et de les prendre tous, sans reserve, puisqu'ayant 1'avantage du vent, et le desordre ayant dissipé la flotte hollandoise, il n'y avoit rien qu'ils ne pussent faire. II est constant que la principale cause de ce desastre procédé du vent et de la précipitation avec laquelle 1'admiral s'est engagé au combat, lorsque les Anglois avoient tout 1'advantage de leur costé, en voulant executer avee trop d'exaetitude les ordres qu'il avoit d'attaquer les Anglois, quelque part qu'il les trouveroit, paree qu'il apprehendoit les reproches. Sa mort et la perte de son vaisseau a augmenté la confusion, mais la retraitte du lieutenant admiral de Zeelande a achevé de tout perdre. La perte est en apparence fort petite, mais je ne crains de dire en confidence, que je la tiens irreparable, et que l'on en verra bientost de tres fascheuses suittes, quoy qu'il y ait grande apparence que la victoire eust esté plus funeste au party qui gouverne presentement que n'est la perte de la bataille, pour des raisons qui ne se peuvent pas bien dire par escrit. Les remedes que l'on pretend appliquer au mal present sont que, dès lundy au soir, M. de Wit et quelques autres deputés partirent d'icy pour aller au Texel, donner ordre a la réparation de la flotte, afin de la remettre en estat de pouvoir rentrer en mer la semaine prochaine, ayant pour cet effect emporté 400.000 escus, et pouvoir de prendre au bureau de la recepte d'Amsterdam les deniers qu'ils auront besoin pour cela. Ils ont aussy emporté 4000 escus, et un ordre a l'admirauté d'Amsterdam d'achetter le vaisseau qui a esté pris sur les Anglois, avec le canon, les vivres et les munitions qui y out esté trouvés, pour en distribuer la valeur au capitaine et aux matelo'ts qui 1'ont pris, afin d'animer par la les autres a bien faire, pendant que de 1'autre costé l'on fait punir les lasches et les meschants. Les Estats d'Hollande croyent que ce n'est pas par lascheté que le lieutenant admiral de Zeelande s'est retiré de la flotte, mais qu'il a eu intelligence avec des personnes qui ont interest a ce que PAngleterre triomphe, et que c'est a cause de cela que quelques-uns ont si fort pressé son advancement. Dimanche il se trouvoit auprès de la Meuse, c'est pourquoy les Estats Generaux luy envoyerent un ordre lundy de venir rendre compte de ses actions. II y obéit et se mit en chemin pour cela, mais sur le soir,

Sluiten