Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

veut pas qu'ils le soyent tousjours, il faudra qu'il 1'empescbe et qu'il s'y oppose, devant qu'ils se soyent establis en la possession. Le mal intérieur de cet Estat est bien caché et connu a fort peu de personnes, et quand je dis qu'il n'y a que Sa Majesté qui y puisse et doive remedier, je m'acquitte de ce que je doy a ma patrie, et au zele que j'ay pour le service du Roy.

Les lettres que l'on receut hier au soir des deputés qui sont dans Texel portent que M. de Wit venoit d'y arriver, et que le lendemain, qui estoit hier, l'on feroit venir les officiers, pour ouïr le rapport du combat. Qu'il estoit encore entré dans Texel les neuf vaisseaux qui en sortirent il y a aujourd'huy hnit jours, mais qui n'ont pu joindre le gros de l'armée, a cause du calme et du vent contraire. Ils sont entrés a la veue des Anglois, qui les ont veu ensablés, et neantmoins n'ont pas osé les attaquer, si bien qu'il est entré dans les ports plus de 100 vaisseaux, dout les 80 sont en estat de retourner en mer dès a cette heure, si on avoit un homme capable de commander. Si nos gens ont esté lasehes, les Anglois ne Pont pas esté moins, n'y ayant pas eu un seul vaisseau anglois qui ait osé attaquer un hollandois pour donner courage aux autres, qui, avec 1'advantage qu'ils avoient, devoient destruire toute la flotte. Au contraire, ils ont veu Tromp se battre en retraitte avec huit vaisseaux, et se sont contentés de le faire canonner par cinq, et le fils de Cortenaer, qui est un garcon de vingt-deux ans, et commandoit après la mort de son père, par trois, sans qu'ils Payent osé accrocher, et il se trouve avec cela que Tromp, que l'on disoit avoir un si grand nombre de morts dans son vaisseau, n'en a que 18 et 26 blessés. Les mesmes lettres des deputés portent que les Anglois ont pris un vaisseau, de ceux que la compagnie des Indes Orientales a fournis, nommé le Qiroflier, monté de 50 pièces de canon, mais qu'il s'est si bien defendu, qu'ils ne voudroient pas en avoir pris plusieurs a ce prix la. Tromp a escrit a messieurs les Estats qu'il a veu brusler trois vaisseaux anglois, et entr'autres un qui portoit un pavillon blanc.

Le lieutenant admiral de Zeelande fut ouy hier dans Passemblee des Estats Generaux, oü il fit un assés mauvais discours, alléguant pour sa justification que 1'admiral défunct avoit donné ordre a Courtenar et a luy de se retirer a Goeré en cas de desfaite, paree que ce devoit aussy estre le rendez-vous de l'armée si elle eust esté victorieuse, et que cet ordre n'a esté que verbal, ne sachant pas si le défunct Pa aussy donné aux autres officiers; qu'après la mort des deux premiers, il a cru devoir sauver les débris, qu'il a fait le signal a toute l'armée, et qu'il a pris congé de son frère et de Tromp, devant que de partir; que son vaisseau estoit percé de plusieurs coups, qu'il y avoit quantité de morts, et qu'il manquoit de poudres. Mais cette confession luy fait son procés; c'est pourquoy on Pa envoyé cette nuict a Texel, pour y

Sluiten