Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

tout cela, aussi ils n'ont fait aucunne resistance, et en feront encore bien moins a cette heure que la peur les a pris, et qu'ils ont a faire a des gens qui sont en possession de les battre, et qui ont de meilleurs vaisseaux et de plus gros canons qu'eux.

Si M. de Wit est un homme assés ferme pour vouloir encore hasarder un combat, il sera peut-estre dechire' par le peuple, et la cabale de la maison d'Orenge se prevaudra de son opiniastreté. Que si la peur le prend et qu'il juge que les Estats, sans le secours de la France, succomberont dans cette guerre, il s'accommodera avec Douning, et vous apprendrés la nouvelle de la conclusion du traitté par la publication qui s'en fera: les Hollandois se reserveront les Indes Orientales, et abbandonneront les Occidentales aux Anglais. Après cela, je vous laisse a juger si nos deux compagnies reussiront dans leurs projets.

Vous previendrés tous ces inconveniens, si vous vous determinés, ou a presser les Hollandois d'offrir plus qu'ils n'ont offert avant la pêrte du combat, moiennant quoi vous nous feriés declarer ici que, si leurs offres ne sont acceptées, le Roi executera le traitté, ou bien si vous prenés la resolution de rompre, ce que je ne serois pas d'advis de faire qu'après avoir offert des conditions raisonables, je veux dire proportionnées a 1'estat present des affaires. Les gens sages craignent encore la rupture avec la France, mais si les Hollandois sont encore une fois battus, il n'y aura personne en Angleterre qui ne soit persuadé que la France ne pourra plus faire aucun mal aux Anglois.

Ainsi, Monsieur, j'estime qu'a la faveur des efforts que les Hollandois feront pour le restafolissement de leur flotte, a la faveur de nostre armement, on peut mesnager quelque chose, pourveu que vous fassiés changer de langage a M. de Wit. Mais il croit toujours, comme il 1 escrit, qu'il mettra les Anglois a la raison, et que vous ne nous fassiés pas d'autres ouvertures que celles que vous nous avés faittes. Je m'asseure que vous comprendés en mesme tems que tout ce que nous pourrons faire ici ce sera d'amuser le tapis, et que vous croirés tirer d'autres advantages de la durée de nostre negotiation.

157. DOWNING AAN ARLINGTON, 28 Juni 1665 >).

There are still here all imaginable artifices and indeavours used to render inconsiderable the late victory; they say that they doe not now miss above 7 or 8 ships, one was found at an anchor neer Zeiand with nobody in her, a great ship, and another floating with very few m her, but whereas they had printed that there were so few kill'd and wounded, a gentleman told me yesterday that he had received

1) R. O., Holland 176. — Uit den Haag.

Sluiten