Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

campagne, oü il faudroit faire en sorte dans cette première rencontre des Anglois d'estre en estat de leur bien disputer la partye et leur faire perdre la mauvaise opinion qu'ils ont de la conduitte et peu d'adresse des Franjois dans la marine, en leur ostant dans ce commencement 1'occasion de tirer advantage du grand nombre de leurs vaisseaux.

Mais par la jonction de ces 20 vaisseaux hollandois, qui seront forts de 50 canons cbacun, puisqu'ils ont retranchez de leur armée tous ceux au dessoubs, et 10 ou 12 de ceux du Roy avec 6 brulots, ce corps ainsy composé iroit partout vers 1'Espagne et le Destroit avec succès joindre M. le duc de Beaufort; lui cependant occuperoit le poste au Destroit s'il y arrivoit le premier, ou ceux de Ponant feroyent de mesmes jusques a la jonction.

Ainsy l'armée angloise qui est ès-mers du Levant ne pourroit eviter d'estre combattue, ny empescher la jonction des forces navalles du Roy, lesquelles estant joinctes seroyent trés considerables, pour en suitte faire leur route a Belle Isle recepvoir les ordres du Roy et donner lieu aux vaisseaux neufs de Brest, et autres qui en auront esté mis en estat de servir, de joindre l'armée, qui n'auroit autre sejour a faire au dit lieu, qu'autant de temps qu'il en faut a un eourrier pour aller informer le Roy de ce qui se sera passé et recepvoir ses ordres pour entrer daus la Manche oü en apparence les armées angloise et hollandoise auront combattu une fois; que si ces derniers estoyent battus ce ne pourra estre qu'après un grand combat, oü les Anglois se seront affoiblis, après quoy l'armée du Roy venant aux mains avec eux en doit esperér tout 1'advantage; que si les Anglois estoyent dans leurs ports, pour se radouber, l'armée de France par sa presence sera en estat de redonner la vigueur a celle de Hollande, qui se rejoignant alors a celle du Roy seroit en estat de faire absolument la loy aux Anglois.

II a esté cy devant presenté au Roy qu'en cas de guerre contre 1'Anglois, il estoit necessaire d'avoir dans ses armées navalles 10 ou 12 tant fregattes, boueres, que galiottes armées depuis 8 jusques a 14 canons pour garantir ses gros vaisseaux des brulots ennemis et mesme pour destacher soit en Portugal et ailleurs oü l'on risque trop un vaisseau d'armée pour un simple advis. Les Anglois et Hollandois ont grand nombre de tels bastiments par lesquels ils sont informés de tout ce qui se passé en mer, et au mesme service contre les brulots.

S'il se pouvoit que dans ce destacheuient des 20 vaisseaux .hollandois il y aye 3 ou 4 des ces boueres et galiottes outre ceux dont ils auront besoin, sur lesquels estant joincts on mettroit des equipages francois et des vivres, auxquels en ce cas il faudroit prevoir.

Outre cela il a esté proposé au Roy des pinasses de Bayonne qui feroyent aussi un bon service dans les armées pour lors qu'elles partiront de Belle Isle pour entrer dans la Manche.

Sluiten