Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Calais, Dunquerque et Grevelines de faire tenir audit M. le duc de Beaufort le plus tost que cela se peut tels avis qui leur viendront de temps en temps de 1'estat et des desseins de la flotte des Estats des Provinces-Unies par 1'admiral de ladite flotte.

Qu'il plaise aussi a S. M. pour Ie bien de la cause commune, de de faire informer ledit admiral de Ruyter par la voye de Calais, ou autre plus prompte selon les occasions, le plus exactement que cela se peut des ordres donnez et a donner audit M. le duc de Beaufort1), et des avis qui sont venus et viendront de temps en temps de la flotte de S. M., pour prendre ses mesures la-dessus, et que eopies de telles informations puissent estre en voyées a M. 1'ambassadeur d'Estrades pour les communiquer la oü il conviendra.

Qu'au duc de Beaufort soient envoyés les ordres necessaires pour ce qui concerne la forme de la direction des deux flottes en cas de conjonction, comme ils ont esté concertez avec mondit Sieur d'Estrades, et ensuitte sont donnez audit admiral de la flotte des Estats, pour luy servir d'instruction.

207. BEVEL VAN LODEWIJK XIV, 8 Juni 1666 2).

S. M. estant informée que la flotte des Estats Généraux des Provinces Unies des Pays-Bas, ses alliez, est sur le point de sortir en mer pour combattre les Anglois ennemis communs de cette couronne etdesdites provinces, Elle mande et ordonne tres expressement a tous gouverneurs et commandeurs dans ses villes et places maritimes chacun en droict soy ainsy qu'il appartiendra de prendre grand soing de donner ou a la dite flotte des Estats ou aux vaisseaux de guerre qui en seront detaschez et a tous les navires marcbands tous les advis qu'ils auront des demarches des ennemis, et lous les autres qu'ils estimeront leur pouvoir estre utiles, soit pour le bon succès de leurs desseins, soit pour les garantir des mauvaises rencontres. Veut et entend en outre S. M. que tous les vaisseaux des Estats soit en general ou en particulier trouvent seur accez et retraitte dans ses ports et havres. Et que les gouverneurs jet commandeurs ayent a leur donner toutte 1'ayde, main forte, faveur et assistance qui leur sera possible. Mesmes qu'ils leur

1) „La lettre a M. de Ruyter qui accompagne la présente, sert d'enveloppe au mémoire que M. de Colbert m'a donné pour 1'instruire des ordres donnez de temps en temps k M. le duc de Beaufort, et pour 1'informer de ce que le Roy a trouvé bon de commander aux gouverneurs des places maritimes pour le bien de la flotte de MH. les Estats. Je ne trouve pas de voye plus prompte et plus apparente pour luy faire tenir cette lettre que celle de Calais" (van Beuningen aan Lionne, Fontainebleau 11 Juni 1666; A. E., Hollande 80, f. 151).

2) A. N., Marine B*3, fol. 104. — Gegeven te Fontainebleau; geteekend Louis; gecontrasigneerd de Lionne.

Sluiten