Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

et attaquer vigoureusement le gros des ennemis, et pour lors la pointe fut donnée a Cornélis Evertsen, contre-admiral de Zelande (nepveudu deffunct lieutenant-admiral et fils de Jean Evertsen, admiral de la province, qui est 1'homme des Pais-Bas qui entend le mieux la mer, et qui a tesmoigné ci-devant conserver le plus de jugement et de conduitte dans les combats, et aussi le deffunct admiral Tromp en faisoit une si grande estime qu'il se tenoit heureux de 1'avoir avec lui), et pour lors fut le plus cbaud et le plus rude de tous les combatz; tout 1'ordre des ennemis fut rompu, la chaleur du feu dura jusques a 5 heures du soir que les ennemis se retirerent de tous costez en tres grand desordre, les uns estans allez vers le Nord, mais le plus grand nombre vers les costes de Northfolk, Lincoln et Yorck.

Plusieurs navires des ennemis ont esté bruslez et coulez a fonds ce jour la; mais l'on n'en scait pas le nombre au vrai, les uns disent 31, les autres disent jusques a 40. On le pourra plustost scavoir par ce qu'il manquera aux ennemis.

II s'esleva un si grand brouillard sur la fin de la bataille que l'on ne voioit pas de 1'extremité d'un navire a 1'autre, et c'est qui est cause que l'on n'a peu suivre autant comme on aurait voulu les emmenis.

II y a bien 2000 prisonniers.

Ruyter a esté fort prudent de redonner cceur comme il a fait a ceux qui en avoient manqué. La victoire lui est deue et aussi a Banker. Tromp est homme de grand cceur, fort soldat, mais de tres petitte conduitte.

Ruyter a loué par dessus tous les Zelandois. Les Prisons ont fort bien fait, aussi bien que tous les capitaines de la Meuze; il y a neantmoins quelques-uns qui blasment Conder l), qui est un des principaux de Frize. Meppel de Nort-Hollande n'est pas estimé.

Par une espece de miracle, le comte de Guiche et le prince de Monaco se sont sauvez d'un vaisseau qui estoit en feu; ils ont fait quelques liberalitez aux matelotz qui ont esté fort approuvez.

On veut faire un mozolée aux despens de la province pour la memoire du lieutenaut admiral Evertsen, et on a proposé d'y mettre cette inscription:

„ C'est le privilege des héros de ne mourir jamais: la renomée qui brave tous les siecles les fait vivre dans le tombeau; et leur gloire n'en paroist que plus belle sur le marbre poli: ces superbes monuments qu'on dresse a leur rare meritte les esternisent, et 1'art d'arborer leurs trophées les garentit de cet oubli injurieux aux grandes actions.

„Voila le sort de Cornélis Evertsen, lieutenant admiral de Zelande, a qui tout le monde doit cet eloge.

„Son pere, vice admiral de ladicte province, est mort en combatant

1) Coenders.

Sluiten