Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

oü Tromp fut si mal traitté, que sur le soir il se trouva hors de combat, aussy bien que le vaisseau de van Nes, lieutenant admiral de Rotterdam, de sorte qu'il fallut renvoyer 1'un et 1'autre, avec celuy de M. de Gent' colonel du regiment de la marine a la Meuse, oü ces trois vaisseaux arriverent sabmedy au soir quoyque celuy de M. de Gent eust perdu son mast par 1'orage devant le combat. L'on va imprimer une relation toute particuliere de ce qui s'est passé en cette grande bataille, qui a duré quatre jours, pendant lesquels la flotte de l'Estat a tousjours eu 1'advantage, quoyque le 13 celle des Anglois fust renforcée de 20 vaisseaux frais, sous le commandement du prince Robert.

Le dernier jour, qui fut le 14, les deux flottes se percerent trois fois sans que la victoire se declarast pour 1'une ny pour 1'autre, jusqu'a ce que M. de Ruyter ayant resolu de charger et d'inyestir la flotte angloise par derrière, celle-cy se dissipa et prit la fuitte a pleines voiles, comme elle avoit aussy fait le 12, devant que le prince Robert 1'eust jointe. Celle de l'Estat fut empesché de la suivre le 14 au soir par un grand brouillard, et ne trouvant pas un seul vaisseau anglois en mer le 15 au matin, de Ruyter fit donner le signal pour la retraitte et vint sur le midy mouiller 1'ancre dans les Wilingues, avec 57 vaisseaux, a Goeré il y en a 10 et l'on dit qu'il y en a 13 au Texel, de sorte que de toute la flotte de l'Estat il ne manque que quatre ou cinq vaisseaux. L'on scait certainement qu'il y en a quatre de bruslés, scavoir ceux de Trelon, de Utenhout, de Pieter Salomons et de Simen Block. Dans le premier estoient le comte de Guiche et le prince de Monaco, qui se sont sauvés comme par miracle devant que le feu prist aux poudres. La flotte de cet estat a esté obligée de se retirer, tant paree que les poudres commencoient a manquer, que paree qu'il n'y a presque point de vaisseau qui ne porte des marqués du combat, et qui n'ait besoin de reparation. . L'on a envoyé des deputés en tous les ports, et M. le conseiller pensionnaire est allé luy mesmes en Zeelande, pour les faire remettre en estat, et pour les faire haster de rentrer en mer. L'on croit que dans fort peu de jours l'on y aura 50 ou 60 vaisseaux; il y en a 15 ou 16 au Texel, y compris les 8 qui ont esté equippés pour V. M., et M. Tromp, qui est icy, dit que dans la flotte il y en a pour le moins 30 qui peuvent servir dans fort peu de jours. L'on ne scait pas encore bien la perte que les Anglois y ont faite, sinon qu'il est cértain qu'en Zeelande et dans la Meuse l'on a amené de leurs vaisseaux, et l'on dit qu'il y en a 4 dans Texel. M. Tromp dit qu'il yen a pour le moins 15 ou 16 de bruslés ou de coulés a fonds, et entr' autres celuy de George Ascue, admiral de 1'escadre du pavillon blanc, qui estoit monté de 94 pieces de canon de fonte, et celuy de John Harman, contre admiral des la mesme escadre, qui estoit monté de

Sluiten