Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

que Ruyter n'eust pas parlé ny escrit si haut. On 1'auroit mieux assopié, maintenant le feu bruslant si haut, on ne scait pas comment 1'esteindre. Et chacun a ses amys. Mais Ruyter n'a pas sceusetaire, de peur que tout le blasme ne tombast sur luy. Les Anglois, apres leur retraitte en Juin, ont esté plus sages, et par leur concorde et silence ont reparé tout.

Et maintenant on voit qu'en Juin, apres la bataille, le Ruyter faisoit mal de se retirer si tost et de n'estre pas demeuré sur les costes d'Angleterre, comme a present les Anglois font icy.

Car c'est pour cela que les Anglois ont pretendu d'avoir aussy eu victoire et en ont fait feu de joie.

On a aussy fait icy une faute de n'avoir pas distribué les primes promises, et d'avoir ordonné de ne prendre nuls navires ains de les enforcer, car les matelots aiment a prendre et a piller, et quand on enforce ou bruslé ce qu'on prend on n'a rien a piller; ainsy il est bien difficile de faire des ordres qui soyent parfaits ab omni parte.

300. NIEUWSBERICHT UIT HAARLEM, 20 Aug. 1666 ').

't Gaet veele uyt haer gissinge dat 's lands vloot soo langh in blijft. Daer is vry wat volck verloopen en dat te lande in Zeelant is, leeft seer insolent, doch sullén nu in 't korte weder aen boort moeten. Ondertusschen leyt d'Engelsse vloot voor Tessel en Vlie, maer voornaementlijck voor de laetste plaets, hebbende de passagie soo nauw beset datter niet een schip kan passeeren, maer dat het meeste geluck is acht men dat sy door contrarie wint soo lang syn opgehouden tot een groote meenighte van onse schepen binnen syn gekomen.

Indien niet eenige contentie op onse vloot en was soo meynen eenige dat deselve alweder soude uyt syn. Wegens Monsieur Buat daer werdt seer slecht van gesproocken en alsof aen den secretaris Arlington alles hadde overgeschreven, oock somwylen met vissertjes van stront d'Engelsse naerechtige gegeven. Men spreeckt van noch een coopman, een Engelsman van Maessluys, die mede soude syn verseeckert.

Heden komt tydinge dat d'Engelsse eenige coopvaerdyschepen in 't Vlie in brant hebben gesteeken; sommige spreecken al van een goet getal.

301. NIEUWSBERICHT UIT MIDDELBURG, 20 Aug. 1666s). J'ay esté hier sur le vaisseau de ce capitaine qui m'avoit prié

1) R. O., News Letters 50. — Ongeteekend; adres: M. Joseph Williamson, a la Cour, a Londres. — Hand D.

2) R. O., News Letters 50. — Ongeteekend, zonder adres. — Hand I.

Sluiten