Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

bientost en es"tat de se remettre en mer par vous aller rejoindre a Brest. Sur quoy je désire qne vou3 me donniez vos advis sur le temps et sur la conduite qu'ils doivent tenir pour faire ce passage eu seureté. Le Rubi a esté pris par les Anglois après un combat qui leur a donné de l'estime pour celuy qui le commande; pour les autres, comme je n'ay vuaueun advis d'Angleterre qui porte d'en avoir pris, ni de mes ports et rades qu'ils y soient arrivés, j'espère qu'ils vous auront a présent rejoinct.

B faut penser a présent au désarmement des vaisseaux et au nombre que j'entretiendray pendant 1'hyver pour garder 1'emboucbure de la Manche et y faire la guerre, ensemble sur toute la eoste du West d'Angleterre, qui regarde l'E3pagne et 1'Irlande. Pour le désarmement j'ay donné ordre au S.r Colbert de Terron de partir de la Roebelle et vous aller joindre pour y travailler. Quant au lieu je me remets a vous a choisir Brest ou Charente soit pour faire le désarmement entier, soit pour le diviser; entendez seulement les advis de tous les officiers qui en peuvent avoir quelque connoissance, et prenez ensuitte la résolutiori que vous estimeres la plus advantageuse pour le bien de mon service, sans vous laisser prévenir que quelques interets particuliers .puissent faire pancher les sentimens plustost d'un costé que d'autre, paree que je scay a n'en pouvoir douter que cela n'est point, et quand mesme cela seroit que le bien de mon service fera la suite et la regie des advis que Ion pourra vous donner, et que la resolution que vous prendrez sera exécutée sans aucune resistance. J'ay esté surpris de voir par les lettres du S.r marquis de Bellefonds qu'il vous manque une infinité de choses, veu que par toutes vos lettres de Toulon, de Cadix, de Lisbonne, des rades de la Rochelle mesme par le S.r d'Estemare vous m'avés toujours asseuré que tous mes vaisseaux estoient en trés bon estat, et que vous ne manquiez d'aucune chose, et qu'il n'y avoit rien qui vous pust obliger de demeurer plus de 2 ou ,3 jours a la Rochelle pour y prendre des victuailles ; vous scavez assez combien il est important que je sois informé par vous des manquemens qui sont dans mpn armée, afin que„j'y puisse.donner les ordres nécessaires et que vos advis" söient nniformes.

Pour ce qui est du defaut de pilottes, il sera assez difficile d'en trouver un grand nombre d'habiles, veu 1'abandonnement oü la marine a esté depuis fort longtemps. II y avoit toutesfois beaucoup d'apparence que vous en aurez suffisamment, puisque tous les equipages des dix vaisseaux de Portugal sont composez de Ponantois, que je vous ay envoyé depuis longtemps quatre pilottes hollandois qui doivent vous avoir esté delivrez a la Rochelle, et dont toutesfois je, n'ay receu aucun advis, et de plus que j'en avois fait arrester encore trois zelandois pour vous eonduire Sur les costes de leur pays en cas que vous y eussiez passé, lesquels j'ay arresté depuis a mon service pendant un an, et vous lés ay envoyés.

Sluiten