Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

demandé la paix avec chaleur. Sn cette dernière exécution, les Anglois ont encore fait enfoncer 7 grands vaisseaux de guerre, de peur qu'ils ne tombassent entre les mains des Hollandois. La flotte de l'Estat manque d'eau fraische, mais l'on en a fait partir depuis 2 jours.

377. NIEUWSBEEICHT TOT BREDA, 15 Juli 1667

The peace is in a great likelehood to be concluded, although the issue doth wholly depend on the answer which shall be brought back to Breda by my Lord Coventry. If it prove a peace, prudent and knowing persons here say it will be a very advantagious one for England, considering our present condition. The Dutch are very high and haugthy and do not only thinke but declaré that if there be a peace, they have beaten us into it. But this I know you expected from them and much more.

378. WICQUEFORT AAN FREDERIK TH, 16 Juli 1667 2).

II y a plusieurs lettres de la flotte de l'Estat, qui est a 1'emboucheure de la Tamise. 32 vaisseaux, suivis de toute la flotte, estoient montés jusques a un quart dé lieue auprès de Gravesende, mais n'y voyant point de vaisseaux, et ayaut trouvé qu'a la portée du canon au dessus de Gravesende, la rivière n'estoit pas navigable, tantaeause des sables, qui y font des bancs, qu'a cause des vaisseaux que les Anglois y ont enfoncés, elle revint a son premier poste auprès du cbasteau de Queenborn. M.rs de Wit et de Ruyter avoient envoyé reconnoistre la baye de Harwitz, et y avoyent veu 8 ou 20 vaisseaux, qui a les voir de loin, sembloient estre quelque chose, mais en en approchant ils virent que c'estoient de ces navires qui vont querir du charbon de terre en Escosse, de sorte qu'ils jugerent que cela ne valoit pas la peine de se mettre au hasard de perdre quelques vaisseaux; comme quelques jours après ils ont perdu plusieurs soldats, en voulant mettre pied a terre, et attaquer le fort de Harwitz, ne 1'ayant pu faire a la faveur de leur canon, paree que le vent venant a cesser, les vaisseaux ne pnrent pas approcher' Mais encore qu'en ces deux dernieres rencontres l'on n'ait point eu d'advantage sur les Anglois, et mesmes qu'il y ait eu des gens de tués cn la derniere, dont on ne scait pas le nombre, paree qu'il n'y a point de lettres a l'Estat, la première a pourtant causé un tres grand desordre dans la ville de Londres, jusques la que le roy d'Angleterre ne trouvant pas

1) R. O., News Letters 50. — Geparafeerd W. Alt f?]. — Zonder adres.

2) R. K. — R. H. — Uit den Haag.

Sluiten