Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

voir assez toutte l'estendue. Tout consiste en un grand chantier ou se bastissent les vaisseaux, derrière lequel sont quantité de magasins qui font une fassade sur toutte sa longueur, et sur la droitte on voit un grand bastiment quarré basty depuis peu, qui sert a mettre les recbanges de 75 vaisseaux, qui est le nombre dont 1'eseadre de 1'admirauté d'Amsterdam est ordinairement composée. Ce chantier est couppé, comme 1'on voit, par plusieurs canaux, dont les uns servent pour tirer des bastiments a terre pour debarquer les bois et les marchandises, et les autres a faire aller les chaloupes jusques au pied des magasins qui font partie de la fassade pour y porter et rapporter avec plus de facilité touttes les choses dont on a besoin. Je ne diray rien icy de leur usage, non plus que de tous les atteliers qui sont compris dans cette grande suitte de bastiment, puisque la table qui est dans le dessein suffit pour en donner la connoissance.

Pour ce qui est dn grand quarré oü sont les rechanges des vaisseaux, il est isolé de tous les costez et gardé d'un doublé rang de pieux a quatre toises de distance du pied de la muraille, pour em pescher que 1'on n'en approche par mer. Quoyque 1'entree principalle de ce bastiment soit du costé de la ville, neantmoins on en a fait la veritable du costé du pare, pour l'assujettir a la porte de 1'Arcenal, affin qu'on n'en puisse rien sortir qui ne soit veu de plusieurs personnes Le premier estage de ce magasin qui est au niveau de 1'eau sert pour mettre la provision du bois de gajac et les boulets de canon, dont les calibres sont separez dans des quaisses differentes, qui tiennent presque tout le tour de ce bastiment. Tous les autres estages ne sont que des galleries qui se communiquent de 1'une a 1'autre pour mettre les cordages en pile, les voilles et les autres agrez qui s'apportent des vaisseaux, quand ils desarment. Tous leurs planchers sont de bois, et les murailles'garnies de barreaux de peur que 1'humidité ne gaste et ne ponrrisse ce qui pourroit toucher a la muraille. II y a de plus deux choses a remarquer dans ce magasin, la première est la commodité des fenestres, qui sont grandes, a niveau du plancher, et qui out chaeüne un rouleau qui les traverse et qui supporte les cordages lorsqu'on les descend ou qu'on les monte. La seconde est que le couvert du bastimeut a deux combles, et que le milieu des -deux, qui est garny de plomb, fait une espece de reservoir capable d'une grande quantité d'eau, qui se communiqué par des tuyaux dans touttes les galleries. En sorte que, par accident, le feu venant a prendre, le remede est le plus prompt et le plus. facile du monde. Des eonstructi- Secondement, pour les constructions qui s'y font, elles sont diffie0n8staux.ai8 rentes en beaucoup de choses de celles de France, les unes a monavis meilleures, d'autres qui leur peuvent estre avantageuses, et qui seroient inutiles, mesme pernicieuses en France, d'autres aussy que 1'on ne peut du tout approuver, et qui je croy doivent estre condamnées gene-

Sluiten