Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

France. Du reste, leurs forges estant disposées et gouvernées a peu prés de mesme, on n'y peut rien remarquer que les tuyères dont ilsse servent, qui sont de grosses pieces de fer trempé, dans lesquelles il y a un trou oü 1'on fait entrer le bout des soufflets, pour les empescher de brusler.

Comme les constructions ne font qu'une partie du soing des arcenaux^, qu'elles n'occupent que le dehors, et que cependant il est necessaire d'une si grande quantité de magasins, il faut voir presentement a quoy ils servent, ce qu'on y fait et comment on s'y gouverne. Cela regarde particulierement les agrez qui est un mot general qui comprend les cordages, le poulies, les voilles, les fers, 1'artillerie et generallement toüt ce qui se met dans un vaisseau, lorsque 1'on en veut tirer le service qu'il doit rendre.

Des cordages. p0ur commancer par les cordages, qui en font la plus forte partie, il faut scavoir oü et de quelle manière ils se font. Premierement, 1'endroit oü ils se font est une corderie couverte de 1800 pieds de long qui a deux galeries, 1'une desquelles sert pour filer et 1'autre pour commettre les cordages. On ne 1'a pas pu mettre dans le dessein de 1'arcenal, quoyqu'elle en depende. paree qu'elle en est esloignée, mak

Des corderies. e]ie est comprise dans le plan de la maison des Indes 1), qui a aussy sa corderie a part et contre laqnelle a esté adossée celle de 1'admirauté pour mesnager le mur mitoyen. Ces corderies ont cbacune un maistre cordier qui en prend soing, a qui on donne 900 livres de gage, qui reviennent a prés de 1100 livres de France. C'est luy qui fait travaijler les ouvriers, a qui on donne la chanvre par cornpte, qui le fait .filer et commettre en tel cordage qu'il luy est ordonné par le commissaire de 1'admirauté, qui le fait gouldronner, et le rend poids pour poids moyennant 45 livres qu'on luy donne par quintal. De cette maniere, on n'est point chargé des ouvriers, il ne peut pas tromper, et tout le gain qu'il peut faire n'est que sur le gouldronnage.

Dn chanvre. Tout le chanvre qu'ils employent vient de Riga. II est extremement fort, long ordinairement de cinq a six pieds, et ne couste pas plus de 9 livres de France le quintal dans le pays tout peigné, en sorte qu'il n'y a point de dechet. On ne laisse pas en Hollande de le peigner encore une fois devant que de le mettre en oeuvre, mais en n'on peut pas tirer ordinairement plus de 2 on 3 pour cent d'estouppe. On le file

1) Hier is ingevoegd eene teekening (fol. 15) „Maison de la Compagnie des Indes Orientales", metende 100 c.M. in de breedte en 56 in de hoogte, met de legenda:

.A. Grand corps de logis dont les estages spnt de grandes galeries d'un bout a 1'autre. Celles d'en bas servent de boucheries et toutes les autres de magasins, oü se remettent toutes les marchandises de la Compagnie des Indes. — B. Atteliers des mendisiers, charpentieres et poulieurs. — C. Forges. — D. Magasin des agrez des vaisseaux. — E. Estuves» 1'une pour l'Admirauté, 1'autre pour la Compagnie des Indes. -* R Logement des cordiers et magasin pour les cordages. — G. Chantier oü 1'on bastist les vaisseaux de la Compagnie".

Sluiten