Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

qu'il y a des souspiraux qui jettent de la fumée qui noircit les cordages, et quelquesfois des estincelles qui pourroient mettre le feu. Quant a celle dont il estquestion etquipeutseicherjusquesa240quintaux de cordages a la fois, elle a 4 fourneaux auxquels on met le feu par dehors sans estre obligé d'entrer a 1'endroit oü ils sont. A chaque fourneau il"doit y avoir une petite cheminée, comme il est marqué par A. A.1), pour evaporer la fumée, et chaque cheminée se ferme en dehors auec une plaque de fer marqueé B a 1'endroit oü 1'on met le feu aux fourneaux. Au dessus il doit y avoir une autre petitte plaque a 1'endroit marqué C en forme de coulisse, qui coupe et bouehe le tuyau de la cheminée quand on veut retenir la chaleur au dedans. II y a encore une chose a scavoir pour ce qui est du lieu oü 1'on fait seicher les cordages, c'est qu'il faut que les 4 murailles soient garnies de tringles de bois ou de planches, paree qu'autrement la brique eschauffée pourroit brusler les cordages. Ce sont la touttes choses qu'il a fallu expliquer par le discours, le dessein ne pouvant pas le faire connoistre. II y en a encore quelques-unes de cette nature qui sont pour le chaudron, comme par exemple le dessous, ou pour mieux dire les fourneaux, qu'on ne peut pas voir a moins que d'en faire un dessein a part, et par ce moyen 1'on verra comme il y a deux fourneaux de 2 pieds de haut, separez par une petite muraille, mais dont la chaleur ne laisse pas de se communiquer par 1'ouverture marquée D. Les deux autres ouvertures sont les deux portes par oü se met le feu. II doit y avoir a chacune une cheminée qui doit estre garnie d'une plaque de fer que quelques-uns mettent en dehors de la cheminée; mais il est mieux de la mettre en dedans, paree qu'en cas d'accident, on n'a qu'a la fermer, et le feu, n'ayant plus d'air, s'estouffe de luy mesme en un instant. Comment se Pour ce qui est de la maniere dont ils goudrounent les cordages, gouidronnent ja premiere chose qu'on fait, c'est de les estendre sur les grilles, le les cordages. ^ ^ ^ premierej efc le petit cordage sur celle d'en haut. On le

laisse suer en eet estat deux jours et demy ou trois jours, selon que le cordage est gros, en mettant du bois dans les fourneaux deux ou trois fois par jour. Quand le cordage est sec, on met 48 barils de goudron dans le chaudron, c'est ce que celuy-cy en peut tenir, et, quand le goudron est chaud jusques a n'y pouvoir plus souffrir le doigt, on y met 30 quintaux de cordages a la fois, On y laisse le gros une heure entière et le petit trois quarts d'heures, après quoy on le retire. II ne me reste plus rien a dire sur le sujet des cordages, sinon qu'après en avoir tiré tout le service qu'ils peuvent rendre, ils s'en servent a

1) De kleine teekening waarnaar hier verwezen wordt („fourneaux servant a chauffer les estuves pour seicher les cordages") staat in margine van fol. 18 recto van het hs.

Sluiten