Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

x) et les embarquoient a Port Louis. Presentement que ce pays appartient au Roy, les vaisseaux qui y trafiquent pourroient en aporter; on les auroit meilleurs qu'en France, et S. M. auroit tousjours 1'avantage de ne se servir que de ce qui vient dans ses terres. La maniere de les conserver en Angleterre est pareille a celle d'Hollande, qui est de les tenir tousjours dans 1'eau.

Quant au chanvre, ils le font venir de Moscovie ou de France, mais, comme le premier est meilleur que 1'autre, aussy couste-il plus cher.

Les toiles noialles dont ils se servent pour les voiles leur viennent de Bretagne.

Pour ce qui est du fer, ils en usent si peu qu'ils n'ont pas besoin cfcaviiies ds d'en faire provision. Les chevilles de bois de chesne dont ils se servent b°'s' dans leurs constructions au lieu de cloux se prennent dans la province de Sussex. II ne paroist pas cependant a les voir que ce soit un bois extraordinaire ni qui ait plus de force. Et je croy que le bois de chesne qui vient en Provence ne sera pas moins bon pour eet ouvrage quand on s'en voudra servir. Ils amassent beaucoup de ces chevilles dans leurs magasins, et les y laissent seicher deux ans durant devant que de les mettre en ceuvre.

Ces provisions sont les principaux materiaux dont on se sert pour les ouvrages qui se font daqs les Arcenaux. II faut voir presentement comm'elles se font, et en quoy elles different de celles de France. Premierement, a 1'esgard des constructions, pour 1'ordinaire il se fait par an 3 on 4 vaisseaux, pour la grandeur desquels MM. du Navy Office se reglent sur le rang dont ils voyent qu'ils manquent le plus dans 1'armée, et, selon leur grandeur, ils les font bastir dans des ports differens, et oü les Arcenaux sont les mieux fournis. Quand il y a guerre, on en bastit le plus qu'on peut, et mesme on prend de ceux des particuliers. Pour lors, sy on n'achepte que le corps du bastiment, c'est ordinairement sur le pied de 45 livres 10 sols monnoye de France par Ce que coüte un tonneau, qui est ce que couste un vaisseau a bastir en Angleterre. v8.is8ean a basEt, lorsqu'on le prend avec ses agrez et aparaux sans aucun canon ni ter™"86" munitions de guerre, une fregate de 60 tonneaux revient environ a 65.000 livres, monnoye de France, et les autres a proportion.

Tous les vaisseaux que se bastissent en Angleterre'se font dans Des Dokes oü des especes de canaux qu'ils apellent Dokes *), qui sont aussy profonds 86 batissent Ies que le port et que 1'on ferme avec des escluses pour que la marée revenant n'y puisse pas entrer et que le fonds demeure tousjours a sec jusques a ce que le bastiment soit achevé- Pour lors, on n'a qu'a ouvrir 1'escluse et la marée 1'enleve de dessns les chantiers et le met a flot pour le pouvoir conduire oü on le juge a propos. C'est une

1) Niet ingevuld.

2) Ingevoegd eene teekening (fol. 30 verso): „Le Dokes oü se batissent les vaisseaux anglais" (1<>. profiel; 2». doorsnede).

Sluiten