Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

faut qu'il examine les officiers et 3 ou 4 personnes de 1'équipage sur le sujet du chargement, et qu'il fasse porter a 1'admirauté touttes les polices et papiers qui seront trouvez d'abord.

Comme on ne peut trop se precautionner contre le feu, il luy est expressement recommandé de prendre garde qu'il n'y ait aucune chandelle, particulierement a la chambre du distributeur des vivres, cuisine et Sainte Barbe, d'envoyer un officier a qui il se fie par tous les ponts et empescher qu'on ne fume autre part qu'a proue sur un baril d'eau, et au premier pont.

II doit menager ses mats de hune et ne les point hazarder dans un grand vent, excepté quand il donne chasse. Et il faut qu'il prenne son temps pour mettre ses haut bancs et estais quand ils sont neufs, de peur qu'ils ne s'estendent trop. •

S'il rencontre des vaisseaux de guerre, il faut qu'il demande s'ils sont au Roy ou non, et, en cas que ce' sont des estrangers et que les allant visiter il se trouve des biens ou marchandises apartenans aux Anglois, il doit emmener ces vaisseaux au premier port, afin que 1'Admirauté procédé contr'eux.

Finallement il leur est deffendu de charger dans leurs vaisseaux aucunes marchandises des pays estrangers, excepté vaisselle d'argent, argent monnoyé ou en barre, et quelques bagatelles qui qeuvent estre simplement pour leur usage. Comme c'est le L'on voit dans ces articles tout ce qui regarde la conduitte du vaisseau qui capitaine dans son vaisseau, mais elle ne le charge nullement du soing est.chargé du de la navigation, pour laquelle on se repose sur le maistre et le pilotte. navigation. Aussy ne s'en mesle-t-il que fort peu et ne fait seulement que leur donner a entendre oü ils doivent oller, et se laisse conduire dn reste, a moins qu'il ne reconnust en eux quelqu'abus ou mauvaise volonté.

Jusques a present, je n'ay parlé que d'un vaisseau seul. II le faut voir presentement dans 1'armée et comment ils se gouvernent tous Comme dans ensemble. Premierement, pour la marche, les grandes flottes sont flotteTn''16'» eomposées de trois pavillons. Le remier est le pavillon rouge qui trois pavillons comruande en chef lorsque M. le duc d'Yorc le monte; le second est differens. je pavjnon blanc, que l'on apelle vice-admiral de 1'armée, et le troisiesme le pavillon bleu, qui en est le contr' admiral. Ces trois vaisseaux portent esgallement le pavillon au grand mats et ont chacun sous eux un viee-admiral et un contr'admiral pour leurs escadres particulieres. Comment ces La nuict, ces vaisseaux se distinguent en ce que le grand admiral distinguentSla Por*e sur sa P0UPe tooia feux et un dans sa grande hune, au lieu que nuict. le vice-admiral et le contr'admiral de 1'armée ne porte que les trois de la poupe; les vices admiraux de chaque escadre n'en portent que deux, et les contr'admiraux chacun un. Mais, comme tous les vaisseaux de 1'armée sont quelquefois obligez d'en porter chacun un sur leur arriere, pour lors les contr'admiraux de chaque escadre, outre leur

Sluiten