Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

faute, on en puisse retenir la valeur sur leurs gages. Et, comme il arrivé assez souvent qu'un vaisseau ne desarme pas dans le port oü il a esté armé, on envoye d'abord copie de son armement. S'il desarme entierement, on luy oste tous les agres, on les remet dans les magasins pour reservir, ou a luy ou a un autre, et ce qui se trouve hors de service, on en fait une vente generalle, a 1'extinction de la chandelle, qui va au proffit de l'Estat. Comme les . nuari(j un vaisseau est desarmé, on ne laisse pas d'y entretenir

principaux du ^" , i

vaisseau sont

tousjours les quatre ou cinq principaux officiers, comme le purser, le toutte^rannée. maistre, le pilotte, et le maistre charpentier, qui sont payeztoutte 1'année comme s'ils estoient en mer, et ont encore chacun deux ou trois petits garcons dont ils tirent la paye pour les nourrir et instruire. Ces gens Comme ils la n'ont pas d'autre habitation que le vaisseau, et s'y viennent establir demeureat toutte leur familie, en sorte que l'on y trouve tousjours deux ou

tousjours dans . . , . , , ■,

le vaisseau. trois mesnages. On ne scauroit croire Ie bien que cela produit, car outre que cela fait qu'on est tousjours assuré de bons officiers, c'est qu'ils ont un soing tout particulier de nettoyer le vaisseau, n'y ayant Ce qui fait que jamais que la saleté et la pourriture qui fasse deperir un bastiment, M consë^ent particulierenrent avec les Francois, qui sur ce sujet est la nation la longtemps en p]u8 malpropre de touttes celles qui vont en mer. Le maistre cbarpenAngieterre. ^ en gon partjcujjer) ]e doit visitter tous les jours pour voir s'il n'y auroit point quelque voye d'eau ou quelqu'autre deffaut, pour y remedier aussy tost; et en esté ils sont obligez dele couvrir de vieilles voilles ou autre chose pour empescher que le soleil ne mange le gouldrounage et ne desseiche trop le bois. Ce sont ces precautions, qui ne parroissent rien, qui font neantmoins que leurs vaisseaux durent 40 ou 50 années.

5. „DÏSTRTJCTION SUR LA MARINE D'ANGLETERRE", 18 Jan. 1672»).

1. Combien de vaisseaux de guerre les Anglois peuvent avoir ou dans leurs ports ou a la mer, leurs noms, leur port, et la quantité des canons dont ils sont montez.

2. S'ils metent leurs sabords plus proches les uns des autres que nous, et la manière dont ils les disposent. 'gjgjtji

3. Combien de canons de fer ils metent sur chaque bord, combien de canons de fonte, et d'oü ils prennent leurs canons de fer.

4. Les gabaris de leurs vaisseaux, la manière de leurs constructions,

1) Bibliothèque du Ministère de la Marine, G 184, n<>. 62. — Van Colbert voor zijn zoon Seignelay; gegeven te Ath. — Seignelay moest over Nederland naar Engeland reizen en in beide landen inlichtingen inwinnen over den staat van voorbereiding der marine. De instructie voor de reis naar Nederland is niet aanwezig; misschien is zij alleen mondeling gegeven. Evenmin is het rapport van Seignelay over Nederland aanwezig; dat het bestaan heeft blijkt uit den aanhef van zftn rapport over Engeland.

Sluiten