Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

le descompte des ouvriers, voit ce qui leur est deu et re tranche les journées qu'ils ont manqué au travail. L'autre de ces commissaires a la charge de controller tous les comptes et les marchez qui sont faits, tient registre de tout ce qui entre et qui sort de 1'arsenal. Le troisiesme commissaire fait la charge de tresorier et paye les ouvriers de trois mois en trois mois, et fait tous les autres payemens des despenses qui se font dans les ateliers, dans les corderies et dans tout ce qui regarde 1'arsenal. II y a encore au dela de ces officiers des gardes magazins particuliers, il y en a qui ont soin des magazins des voilles, d'autres des magazins des cordages, d'autres pour la ferremente, et d'autres pour le bois. Le commissaire qui a soin de faire les payemens est obligé d'envoyer toutes les semaines le compte de la depense qui s'est faite dans le cours de cette semaine-la.

31. Les capitaines levent les equipages, et c'est le Boy qui les paye. Ils font la pluspart du temps leurs equipages par force. Quand un capitaine manque de matelots, il s'adresse au maistre batelier de la Compagnie de Londres, lequel contraint tous les jeunes bateliers d'aller en mer et de s'engager. Le capitaine de son costé peut prendre antant de matelots qu'il trouve en leur donnant un chelin qu'ils sontobligez de prendre, et qui fait dez ce moment leur engagement. S'ils desertent du vaisseau quand ils sont dans le bord, on les fait mourir. S'ils desertent simplement après le simple enrollement ou aprez avoir prins le chelin du capitaine, ils sont privez de tous les privilleges accordez aux bateliers, et n'oseroient paroistre sur Ia riviere de Londres, sur laquelle on croit qu'il y en a jusques au nombre de 16000. Quand on les embarque, on ne leur donne aucune avance, mais aussytost qu'ils sont arrivez, ils sont payez de tout ce qui leur est deu; leurs gages courent depuis le jour qu'ils se sont engagez, jusques a celuy qu'ils metent pied a terre. Ils recoivent leur payement a Londres au Navy Office, eu vertu du billet de service qui leur est donné par le capitaine et suivant le compte de 1'escrivain qui prend sur leur paye tout ce qu'il peut avoir avancé pour eux en mer. Les matelots sont payez de trois facons differentes suivant leur capacité. Ceux qu'on apelle able seamen, qui veut dire habile marinier, ils sont ainsy apelés après qu'ils ont fait sept campagnes ou sept voyages de mer, ont 24 chelins par mois. Les seconds sont mariniers ordinaires, ordinary seamen; ils n'ont que 18 chelins par mois. Les derniers, qui sont' apellés apprentifs et qui n'ont fait aucun voyage, n'ont que 14 chelins. Us entretiennent encore plusieurs petits garcons sur les vaisseaux, qu'ils payent a 14 chelins, laquelle paye va au proffit des capitaines; ils retirent dans la suitte un fort grand advantages de ces petits garcons, qui deviennent trés habiles mariniers.

Sluiten