Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de quoy le Roy d'Angleterre esperoit destre adverty par les fregates d'advis qu'il devoit avoir aux environs des ports d'Hollande, les Anglois appareilleroient pour venir au devant des Francois du costé du Cap Start.

La flotte devoit estre de 3 escadres. La première portant pavillon rouge compqsée de 25 vaisseaux, 8 bruslots Anglois seroit commaudée par M. le Duc d'York.

La seconde composée de tous les vaisseaux Francois par M. le comte d'Estrées.

Et la troisième portant pavillon bleu composée de 25 vaisseaux Anglois et 7 bruslots seroit commandée par Milord Sandwich.

Qu'il seroit marqué dans les ports de Plymouth et de Portsmouth et dans la rivière de Tamise et de Medeway, des endroits commodes pour retirer les vaisseaux de France, et qu'il leur seroit assigné aussy une forme pour se radouber.

Que S. M. aüroit dans ces lieux a prix raisonnable tous les magazins dont elle auroit besoin pour y faire garder les munitions et provisions nécessaires pour le service de ces vaisseaux 1).

Que S. M. pourroit envoyer de France dans les magazins qui lui seroient fournis en payant a Chattan et a Portsmouth, les vivres nécessaires pour ses vaisseaux a).

Qu'il seroit libre a S. M. de prendre ce party ou de traitter avec le munitionnaire d'Angleterre au mesme prix que le Roy d'Angleterre en paye.

Ledit Roy s'obligeoit en cas qu'on ne pust faire passer de France les munitions nécessaires pour le service des vaisseaux Francois, de leur faire fournir de ses magazins les choses dont ils auroient besoiu en remboursant ce qu'elles auroient cousté.

Et finalement que les vaisseaux Anglois tiendroient la mer tant qu'il seroit nécessaire pour la seureté et la retraitte de 1'escadre de France.

Le 7 d'avril suivant il fut reglé entre M. de Croissy et les commissaires Anglois que le Viceadmiral de France salueroit de 3 coups de canon 1'estendard Royal d'Angleterre, et que le salut luy seroit rendu de 11 coups.

Qu'il n'y auroit que ledit estendard Royal qui seroit salué par les autres pavillons, et qu'il leur rendroit le salut.

Que le Viceadmiral de France salueroit toutes les places sur les-

1) „En 1673, il fut envoyé deux llutes a la suite de 1'armée, chargées des munitions nécessaires" (aanteekening van Colbert).

2) „En 1672 les vaisseaux prirent pour 5 mois de vivres, et il en fut envoyé pour 2 mois dans ces magazins. En 1673 ils en prirent pour six, mois et il n'en fut envoyé qu'un mois dans lesdits magazins" (aanteekening van Colbert).

Sluiten