Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

provisions et munitions nécessaires qu'elle pour» envoyer pour le radoub ou ravitaillement de ses vaisseaux.

7°. Que S. M. de la Grande Bretagne fera mettre seulement sur ses vaisseaux autant de vivres qu'ils peuvent porter sans les embarasser dans un combat d'une trop grande quantité de victuailles, mais que ses niumtionnaires en tiendront toujours de prêts dans tous ses ports pour la nournture de son armée navalle tant qu'elle gardera la mer, et quelle fera faire jusques au commencement de novembre, desirant ainsy quil a esté accordé que 1'escadre de France demeure armée et jointe dans la flotte Angloise jusqu'a la fin du mois d'octobre.

8°. S. M. de la Grande Bretagne consent que S. M. T. C. fasse transporter de France et mettre dans les magazins de Portsmouth. et Lhatan tous les vivres qui estoient nécessaires pour la nourriture de ladite escadre jusques a la fin d'octobre, et comme il pourroit arriver

•"jlu P°rt De Ser0it pa8 seur 4 cause des conrses qui se feront mdubitablement aussytost qne la guerre sera déclarée, il seraauchoix ae ö. M. 1. C. de prendre ce party ou de faire traitter avec les munitionnaires du Roy de la Grande Bretagne soit pour la seule fourmture du pain ou pour tous les vivres nécessaires, sur qnoi S. M. T. C declarera au plus tost ses prétentions afin que les munitionnaires ayent Je tems de se préparer a cette fourniture.

9». Au cas que le Roy Trés Chrétien ayant établi des magazins tant pour les vivres qne pour les cordages, agrès et autres choses nécessaires pour lesdits vaisseaux Francois, le vent ou d'autres accidens empescnent que Ion ne se puisse servir desdits magazins, S. M. de la brande Bretagne fera assister de tous les autres magazins lesdits vaisseaux trancois des choses dont ils auront besoin, tant pour leur nournture que pour se mettre en bon estat, et e'est en payant ce qui sera pris au meme prix qu'il coute a S. M. de la Grande-Bretagne.

10°. Aussitost que le mois d'octobre sera finy 1'escadre Francoise pour» se retirer dans les ports de France et le Roy de la Grande Bretagne tiend» sa flotte en mer tant de temps. qu'il sera nécessaire Pour la seurete de la retraite de ladite escadre, se réglanf en cela selon le vent quil fera et l'estat oü pourront estre pour lors les ennemis. JJait et arresté a Wital le 5 février 1672. (Signé) Colbebt, Sbmnelat, Rabesntebb, Satowioh, Wbbn.

n ï »^STRUCTI01* 1°e le Roy a ordonné estre mise en mains dn Bi' Comte dEstrées.Vice admiral de France en Penant, s'en allant commander la notte que 8. M. met en mer pour estre jointe a celle d'Angleterre», 4 Maart 1672»).

Ledit S.r Comte d'Estrées doit estre informé que S. M. a fait un

1) A. N., Marine B» 16. — Gegeven te Versailles. n

6

Sluiten