Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

les vaisseaux que l'on arme a Amsterdam 1'aura attirée. Cependant, les* vaisseaux Anglois se pressent d'embarquer leurs vivres et faire leurs eaux; mais, comme je veoy bien qu'ils ne feront pas la diligence que-M. le duc d'Yorck avoit esperé, et que celle qn'ont fait les vaisseaux de S. M. est surprenante, je ine natte qu'on pourra se passer d'une partie des bastimens de Londres chargez d'eau qu'on avoit demandez, suivant les ordres et 1'empressement de M. leduc d'Yorck, de remettre a la voile cinq jours aprez avoir mouille'.

Je viens de donner part par nn courier exprez a M. 1'ambassadenr de 1'estat ou nous sommes et de 1'esperance de se pouvoir passer d'une partie de ce secours, affin de mesnager tout ce qui sera possible sur cette despence.

On continue tousjours icy dans le dessein de se monstrer a la coste d'Hollande et a y faire mesmes des descentes, plus pour le bruit et Pesclat que pour en esperer un grand effect, si ce n'est que je me persuade que le Roy d'Angleterre croit que la presence de cette armee navalle et 1'entrée de celle du Roy en mesme temps dans le pays fera naistre le trouble et la confusion dans les conseils et poura reveiller les factions que l'on peut y avoir entretenues. Au moins j'ay lieu de le" penser, sur la lettre que M. le duc d'Yorck m'a fait veoir, et qu'il receut hier du Roy d'Angleterre.

36. „AVIS D'ANGLETERRE", 7 Juni 1672 Par lettres de Sout Would, du 7 juin a 10 heures du matin 2).

On a advis qu'a la pointe du jour l'on descouvrit la flotte hollandoise, qui estoit au Nord-Est, et on connut qu'elle estoit composée de plus grande quantité de vaisseaux qu'on n'en avoit remarqué la semaine passée. De sorte qu'on croit qu'il faut que les ennemis ayent receu quelques secours de leur païs. Depuis ce temps-la, le vent est fort propre pour le combat, mais il est presentement favorable aux Hollandois.

L'escadre bleue estoit desja engagée avec 1'avant-garde des ennemis, un quart d'heure avant sept heures le vent estant au Nort-Est, mais il estoit petit et n'en faisoit presque point du tout, et une heure après les deux flotes estoient en presence, mais s'estant esloignées de terre et le temps estant devenu un peu obscur, nous les perdismes de veue. 11 y a eu quelques hrülots qui n'ont fait aucun effet, principallement trois oü on mit le feu prematurement, les flottes n'ayans pas encore combattu une heure, toute la coste estoit remplie de fumée, paree que

1) A. E. Angleterre 105, fol. 130, 133, 134. — Door Colbert de Croissy toegezonden aan Lodewijk XIV.

2) „Receu le 7 a 10 heures du soir" (kantteekening van Colbert de Croissy).

Sluiten