Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

le vent venoit de la mer et que le combat se faisoit proche de terre. Nous avons envoié a la flotte tous les matelots qui estoient a térre, autant que nous avons pu.

De Harwich, le 7 juin.

Entre*7 et 8 de cejourd'huy matin, nous avons entendu les premiers coups de canon qui ont esté tirez entre les deux flottes, et a huit heures et un quart le bruit estoit trés grand et sans aucune intermission.

Mais il cessa depuis pour quelque temps, environ les 9 heures, et recommenca un quart d'heure après, et il fut aussy grand qu'il avoit esté une heure auparavant, continuant tousjours de la sorte jusques a 10 heures. Environ les heures le bruit parut s'esloigner du costé du Nort et estoit beaucoup moindre qu'au commencement, et quoyque la marée fust bonne environ ce temps-la pour Hollandois, il nous semble pourtant que ce fut eux qui commencerent a se retirer, considerant qu» le vent estoit fortement a 1'est et vers le sud. De sorte que nos vaisseaux pouvoient fort aysément se servir de leurs canons d'embas.

Après-midy, je pas a peine entendre les coups de canon, quoy que le mesme bruit continuast tousjours sans intermission et nonobstant la distance qui devenoit tousjours plus grande.

Copie d'une lettre escritte a M. de Williamson, secretaire du Conseil, par Robert Kampthorn a Albourg le 7 juin a 8 heures et demie du soir ■*).

J'ay esté aujourd'huy a bord du vaisseau de S. M. appellé le Henry, sur lequel le capitaine Digbi commandoit et oü il a esté tué avec tout le reste de ses officiers, de sorte que le vaisseau est entré icy presque sans aucune corde qu'on puisse dire estre entiere. II y est aussy avec • et j'y ay veu quatre vaisseaux fort delabrez, dont deux de 1'escadre bleue et deux du rouge, qui raportent pour certain qu'ils ont mis en feu et cpulé a fond sept brulots des Hollandois, que S. A. R. et toute son eicadre estoit en bon estat quand ils ont quitté la flotte et poursuivoit les Hollandois comme ils disent, et comme nous croyont suivant le bruit des canons que nous entendons. Ils adjoustent qu'il y avoit plusieurs vaisseaux Hollandois qui avoient pery. Le Royal James a esté bruslé; 1'escadre de France a combatu avec un bravoure extraordinaire ainsy qu'ils raportent, et est tousjours a la poursuitte des ennemis, et nous croyons qu'elle continuera a la poursuivre jusques a la nuit. La Royale Caiherine a aussy esté trés maltraittée etademeuré

1) „Receu le 8 juin a 8 heures" (kantteekening van Colbert de Croissy).

Sluiten