Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

lesdits mattelots pourroient se mettre pour esviter de servir sur la flotte, mais bien de les arrester et de ne les par laisser sortir que l'on ne nous en ayt auparavant donné advis icy.

Ce mesme jour 9 a minuit. Je viens de voir la Roy d'Angleterre qui

m'a monstre' fort aussy de 1'escadre de S. M. »). Celui qui a

porte" la leïtre dit que S. A. R. a esté obligé de changer trois fois de vaisseau, que le Prinee sur lequel il estoit d'abord avoit receu plus de soixante coups de canon depuis la qu'ille jusques au dessus de 1'eau, c'est a dire je crois jusques a la première precinte; qu'ensuite il avoit esté sur le St. Michel, sur lequel il n'avoit pas plustost arboré le pavillon admiral que les plus grands efforts estoient tombés sur ledit vaisseau, a qui avoit donné temps au Prince de se reparer. Que le St. Michel estant prest a couler a fonds, il s'estoit mis sur le Londres, ce qui avoit donné du relasche a 1'autre, et qu'ensuitte il avoit repris le vaisseau le Prince, a bord duquel il escrit.

Nous attendons avec bien de 1'importance la relation de ce qui se sera passé depuis bier midy. On confirme la mort des 8 capitaines, mais M. le Duc mande qu'il envoye deux vaisseaux des ennemis d'environ 60 pieces de canon, et celuy qui a aporté sa lettre asseure qu'il y a 12 des vaisseaux de guerre des ennemis coulés a fonds.

40. D'ESTRÉES AAN COLBERT, 9 Juni 1672 *).

Monsieur. J'adjousteray a la relation que j'envoye a S. M. par 1'ayde major des vaisseaux »), dont je vous fais porter le doublé par une autre voye, que, bien que nous soions encore a la veüe des ennemis, les vaisseaux francois et anglois estans beaucoup incommodez sont obligez de se retirer dans la Tamise, outre qu'ils manquent de poudre et de bouletz, et je ne croy pas que les 150 miliers de poudre du Havre et de Dunkerque puissent suffire. J'auray 1'bonneur a la première occasion de vous informer de toutes choses. Cependant Monsieur, quoiqu'on n'aye pas fait tout ce que l'on a voulu, il ne s'est rien passé dans cette action qui soit honteux et indigne des armes du Roy, ayant soustenu 43 vaisseaux de guerre tout un jour sous le vent sans plier ny faire la moindre foiblesse.

Vous trouverés bon, Monsieur, que je vous fasse souvenir des hommes qui sont necessaires pour remplacer ceux que l'on a perdus. On ne peut les avoir trop tost. Et je vous asseure, Monsieur, avec respect, que cette occasion m'a fait cognoistre que, dans une grande guerre, les

1) Woordelijk gelijk aan ons n°. 38 op bl. 114.

2) B. N. - Mélanges de Colbert, 160, pp. 270-272. - „Entre Harwich et Ostende".

3) Niet aangetroffen.

Sluiten