Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Le Roy et la Reyne d'Angleterre viennent demain voir la flotte, et la venüe des deputez d'Hollande, que S. M. Britanique fait garder a Hamtoncourt, n'a servy qu'a redoubler Pempressement qu'avoit desja le Roy de remettre sa flotte en mer en meilleur estat qu'elle n'estoit auparavant. Et je vous asseure qu'en cela et en toutes autres choses, je ne scaurois desirer de plus grandes preuves que j'en vois de la fermeté et de la bonne foy dudit Roy, du duc d'Yorck et de milord Arlington.

Je vis hier icy une deuble chalouppe contre les bruslots qu'on me dit que M. le duc faisoit faire pour M. le comte d'Estrées. Elles sont beaucoup plus legeres que les nostres, mais Hubac et des officiers qui ■estoint avec moy ne les croyent d'aucun autre service que pour se promener dans un beau temps, et je les trouve aussy trop foibles pour pouvoir prendre une chalouppe de brulot. Ainsy, je n'en feray point faire qu'après que M. le vice-admiral aura veu la sienne.

Tout le fonds que vous avez envoyé ne suffira pas a M. de Vauvré pour toutes les depenses necessaires au raccommodement de nos vaisseaux, mais je luy en feray trouver sur mon credit, en attendant que vous y ayez pourveu, et on mesnagera ce qu'il y a autant qu'il sera possible.

Un des pilottes anglois qu'on nous avoit donnés ayant eu 1'oeil crevé d'un esclat de bois sur un des vaisseaux du Roy, demande sa recompense en une somme d'argent une fois payée. Celle que le Roy d'Angleterre donne est une pension de 7 livres sterlins qui peut s'estendre au denier sept ou huict; mais je crois qu'il seroit du service du Roy de luy donner jusques a cent pieces pour le bien contenter. J attendray neantmoins vos ordres.

H y a aussy un patron de ketsche anglois qui a esté avec son bastiment secourir le vaisseau de M. de Rabenieres, qui estoit eschoué, et est demeuré trois jours entiers auprès dudit vaisseau. II demande 100 pieces, mais 1'advis de 1'intendant de la marine de ce port est de luy en donner trente, et je le suivray.

II faudra encore recompenser les officiers et ouvriers de cette marine qui ont mis le Rubis dans la forme et travaillent avec nos gens a son radoub. C'est un grand bonheur que nous n'ayons pas beaucoup de choses a faire icy, car nous y employerions quatre fois plus de temps et d'argent qu'en France.

62. SAMUEL TTJCKER AAN WILLIAMSON, 28 Juni 1672').

Sir in place of our late trade, and the pleasant sight of full laden shipps coming in and goeing out of our ry vers, wee are dayly affrighted with alarmes, and the coming of the French upon us, they are now as low as Owdewater which on your card you will see to be very neere unto Rotterdam about 5 howers goeing from hence, and with 1) R. O., Holland 189. - Uit Rotterdam. - Adres: Bareira a Londres

Sluiten