Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

11 et Pamiral ayant demasté de son grand mast de hune, ilmouillale soir pour se remaster. Le 12 on remit a la voile. Et ayant approche' la coste d'Hollande a six lieues au dessous de Skevelin on la costoya jasques a 1'entre'e de Texel, oü le vent estant devenu fort gros on se remit a la mer pour s'en esloigner, et ne pas mouiller dans un mauvais temps si prez d'une coste. Cependant que des vaisseaux anglois et francois demeurerent en garde sous les voiles assez prés du Texel pour observer et prendre ceux qui voudroient entrer.

Depuis le 14 jusques au 17 le vent fut extrêmement gros et la mer aussy. II y eut des vaisseaux anglois et francois qui en furent duement incommodez. Mais le 18 ayant fait plus beau, on mit a la voile pour venir mouiller a 14 lieues du Texel, dans la pensée que l'on seroit en estat et en lieu d'en rencontrer les flottes des Indes et de la mer Baltique.

Ce fut ce jour la que le Brave aprit qu'il estoit fort iucommodé, comme ou a desja rendu compte. Et qu'un vaisseaux anglois amena sons le pavillon une fluste prise dans le Texel revenant de 1'Amerique chargée de sucres et de tintures.

Le mauvais temps qui avoit donné du relasche pendant quelques heures, reprit avec beaucoup de force, et dura le 19, 20, 21, 22, 28, 24, 25 et 26 oü l'on eust tousjours les mats de hune bas, hormis quelques intervalles qui ayant fait croire a Pamiral qu'il pouvoit assembier le conseil le 20, il fit le signal pour avoir les officiers généraux a son bord. Mais n'y voyant pas d'apperenee il 1'osta bientost, et il n'y eut de 1'escadre des vaisseaux de S. M. que le vice-amiral qui pust ou qui volust s'hazarder a y aller.

M. le duc d'Yorck lui ayant fait part des avis qu'il avoit receus par des vaisseaux suedois, qu'il y avoit 30 vaisseaux hollandois qui s'assembloient dans la mer Baltique sous 1'escorte de 10 petite vaisseaux de guerre, et adjouté qu'il en auroit encore des nouvelles plus particulieres par une fregate qu'il avoit destachée a la coste de Norwegue que pour scavoir si la flotte des Indes y avoit relasché, on convint que pour rencontrer 1'une et 1'autre avec plus de fermetté, il falloit faire voile au premier beau temps pour aller mouiller sur la pointe de Doggerbanc, ne douttant pas, particulièrement pour la flotte des Indes, qu'ayant receu des avis que cette armée estoit a la mer, elle ne prist plustost le party d'entrer dans la riviere d'Ems que d'aller chercher le Texel. Suivant donc ce dessein on résolut de faire 4 destachemens comptant deux vaisseaux anglois qui estoient destachez pour aller a la coste de la mer Baltique, et croiser le long des costes de Jutland a 7 oü 8 lieues.

Des trois autres destachemens composé chacun de trois vaisseaux 1'un estoit pour croiser depuis le mouillage que l'on devoit quitter jusqu'au Texel, et rassembler les vaisseaux a qui on avoit donné rendez-

Sluiten