Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

necessaires pour faire trouver les rafraichissemens dont les malades auront besoin, et quil n'ayt fait pre'parer des lieux a terre pour mettre ceux qui sont en espérance d'estre bientost guéris. A 1'esgard de ceux dont les maladies traineront en longueur il vaut mieux les envoyer dans les ports de France, oü ils recevront plus de secours et avec moins de aepenses. S. M. ne doute point que les 15 cables et 33 ancres que le S.r Hubert a envoyé de Dunkerque ne suffisent et au dela pour remplacer ceux qui ont esté perdus pendant la campagne, et pour les autres agrez et apparaux, elle estime que ses vaisseaux sont assez pourvus du toutes choses pour n'en avoir aucun besoin.

Le S.' Hubert escrit qu'il atteud de 1'escorte pour envoyer le brülot qui est a Dunkerque. S. M. ne doute point que le S.r viceadmiral ne luy en ayt envoyé, s'il a jugé nécessaire de faire venir le dit brülot. S. M. approuve qu'il ayt fait venir le marquis de Themines sur son bord pour servir en la place du S.r Gabaret. Elle a esté bien aise de scavoir que le dit Sieur de Themines et le Chevalier de Béthune ayent bien fait leur devoir. II faut les exciter a se rendre capables par leur application a bien servir S. M.

Elle a fait donner ordre dans tous les ports pour faire travailler aux cables et aux aures pour 1'armement de 1'année prochaine, et a faire avertir des deffauts qui se sont trouvez a ceux qui ont rompu pendant la campagne, afin que les intendans et commissaires-généraux prennent nn soin particulier de les éviter.

Sur ce qu'il escrit qu'il a remarqué que les voiles des vaisseaux anglois sont mieux taillées que celles de France, S. M. a fait escnre au S.r Vauvré, qu'il en fasse faire deux jeux par le meilleur maistre d'Angleterre et qu'il tache d'obliger quelqu'un des plus habiles de passer dans les ports de France. S. M. desire qu'il fasse scavoir son sentiment sur les qualités des bastimens qu'il faut faire construire pour le service de l'armée et contre les brulots, qu'il fasse examiner ceux que.le S.r Vauvré a fait faire a Portsmuth: s'il les trouve bien qu'il les envoye s'il est possible a Rochefort et a Brest, oü il en sera basty de semblables.

Le S.r de Terron ayant proposé a S. M. de faire bastir des pinasses de Bayonne pour servir a eet usage, elle desire que le S.r Comte d'Estrées examine avec soin s'il croit que ces sortes de bastimens puissent servir utilement, et qu'il en envoye promptement son advis, afin que S. M. en fasse construire dans les ports pour servir 1'année prochaine.

S. M. ayant eu advis qu'il s'est fait plus de 30 abordages cette campagne, elle désire qu'il en envoye le mémoire, et dise son advis si c'est la faute des capitaines ou non.

S. M. a receu depuis ses lettres et mémoires du 1)- Elle

donne dès a present ses ordres dans les ports pour faire faire des

1) Niet ingevuld. — De bedoelde stukken niet aangetroffen.

Sluiten