Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de relever la gloire de ses armes autant par mer, qu'elle travaille elle-mesme en personne a 1'eslever tousjours de plus en plus par terre, et comme elle luy confie un commandement aussy considerable et aussy grand que celuy de ses forces maritinies, il est persuadé qu'il employera sa valeur, son courage et sou expérience non-seulement par luy-mesme, mais en inspirera la mesme volonté de faire quelque chose d'extraordinaire a tous les officiers qui servirout sous luy, en sorte qu'elle puisse recevoir la satisfaction qu'elle attend depuis tant de temps de voir la gloire de ses armes maritimes suivre celle de ses armées de terre.

Ledit Sr. Comte d'Estrées est informé que S. M. s'est déclarée qu'elle ne donneroit point les charges de chef d'escadre qui sont a remplir qu'aux officiers qui feront quelque action extraordinaire, sans considérer leur rang ni leur ancienneté dans la Marine.

II est de plus informé qu'il a promis 2000 pistolles a tous les capitaines de brulots qui brusleront un vaisseau portant pavillon admiral, 1000 pistoles pour un autre vaisseau portant pavillon, et 600 pistolles pour un vaisseau ordinaire, et elle désire qu'il se serve de tous ces moyens pour eslever le cceur de tous les officiers, et pour leur donner 1'envie de faire quelque action qui porte S. M. a leur accorder ses graces, et a leur donner des marqués de distinction.

Au surplus S. M. veut, que pendant tout le cours de la campagne il donne en toutes occasions des marqués effectives de la parfaite amitié et bonne correspondence qui est entre S. M. et le Roy d'Angleterre, qui doit estre aussy de mesme entre tous leurs principaux officiers, et entre tous les matelots et soldats des équipages de leurs armées navalles, et qu'il donne toute son application a bien régler le police au dedans des vaisseaux, la régularité dans la navigation, et lout ce qui peut contribuer a donner aux Anglois de 1'estime pour les Francois, et a rendre ceux-ci capables d'une bonne et exacte discipline, qui est absolument nécessaire pour les grandes actions.

S. M. veut que 1'expérience de l'année dernière serve audit Sr. Vice' admiral a prendre toutes les précantions qui peuvent dépendre de luy, et a donner tous les advis pour surmonter les Hollandois en bonne conduite, et a bien profiter de tous les temps favorables, que les marées, les vents, la connoissance des bancs, et tout ce qui concerne la navigation pourra donner, autant qne les armées navalles des deux roys les surmontent en bonté de vaisseaux, force et bonté des équipages, et valeur de tous les officiers. Pour la punition des crimes et la partie des prises en cas qu'il s'en fasse, S. M. veut qu'il observe la mesme chose que l'année dernière. Ledit Sr. Vice-admiral sera informé que S. M. a donné ordre a son ambassadeur a Londres de traitter avec le Roy d'Angleterre sur ce que le Duc d'York fist porter l'année passée le pavillon royal d'Angleterre sur tous les vaisseaux qu'il monta, ainsy

Sluiten