Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

la jonction des flottes et S. M. en a esté d'autant plus aise que suivant les avis qu'elle avoit recus, il paroissoit fort facile aux Hollandois de 1'empescher. S. M. atend avec impatience les nouvelles qui doivent venir de la mer. Je vous prie de ne perdre aucune occasion de me les apprendre; il sera trés facile de me les faire tenir en droittnre, lorsque vous aurez 'passé le pas de Calais, le Sr. Hubert ayant ordre de m'envoyer par des eourriers exprès les lettres qu'il recevra de vostre part que vous luy niarquerez estre de quelque importance, ainsi vous n'aurez qu'a les envoyer par une barque longue a Dunkerq et elles me seront rendues avec diligence.

II n'est pas nécessaire de vous dire qu'en cas de combat, ou de quelqu'entreprise considérable, il est a propos d'envoyer un homme exprès qui soit capable de rendre compte luy-mesme a S. M. de qui se sera passé en cas qu'elle en voulut scavoir toutes les particularitez.

Je donne ordre au Sr. Hubert a Dunkerq de faire lever incessamment douze des meilleurs pilotes qu'il pourra trouver pour vous les envoyer sans perte de temps.

Ayaut eu avis du Havre que les vaisseaux qui doivent se joindre a voins, estoient prêts dès le 15e de ce mois, je ne doute point qu'ils ne soyent a présent sous vostre pavillon. Je n'ay point encore de nouvelle de 1'arrivée de M. de Martel a Brest; j'espère cependant qu'il vous aura joint assez tost pour se trouver au combat en cas qu'il s'en donne un, ayant eu avis qu'il estoit party de Cadis du 16e d'avril dernier.

Le More e3tant aussy party depuis longtemps de Rochefort, je ne doute point qu'il n'ayt a présent joint le pavillon, et que vous n'ayez fortifié les equipages des 400 soldats qu'il devoit amener, en renvoyant a terre par la première occasion tous ceux des dernières levées que vous n'estimerés pas estre en estat de pouvoir servir. Mais vous observerez s'il vous plaist de faire faire ce remplacement avec le moins de dépense qu'il se pourra, et de faire rendre, s'il est possible, 1'argent a ceux que vous renvoyerez et qui en auront touché. Et comme j'ay nouvelle que lorsque le Précieux et le Duc sont partis du Havre, il leur manquoit a chacun 40 soldats, vous pourrez aussy leur remplacer ce nombre sur les 400 qui seront amenez par le More. J'écris de nouveau au Sr. Brodart de faire préparer les quatre bastimens que vous avez demande' pour faire de l'eau et pour les autres usages de 1'escadre des vaisseaux du Roy, et de vous les envoyer au premier ordre que vous luy en donnerez.

181. BERICHT UIT HAARLEM, 27 Mei 1678 >).

De Ruyter is op heden weder wel en de vloot mocht in 8 a 10 dagen nytgaen.

1) li. O., News Letters 57. — Ongeteekend; zonder adres. - Hand D.

Sluiten