Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

eu le temps d'apprendre les particularités de la perte des ennemis. Le mauvais temps nous ayant ey-devant donné la commodité et le loizir de sonder tous les bancs, il fut resolu le 6 an conseil de guerre qui fut tenu a mon bord avec tous les officiers portans pavillon d'attaquer les ennemis qui estoient a 1'ancre sur une ligne entre le Rassen et 1'Estoiiban *}. Suivant cela, je destachai une escadre composée des trois divisions de la flotte, dans chacune desquelles le plus vieux capitaine commandoit, et elle consistoit en 35 frégattes et 13 bruslots, outre les petites keitches pour sonder devant lesdits vaisssaux. Hyer au matin, environ sur les huit heures, ce destachement s'avanca vers les ennemis, le vent estant au Sud-West, et sur le midy ils attaquèrent 1'avantgarde comraandée par Tromp. Nous fusmes contraints d'engager le combat plustost que je ne m'estois proposé pour prevenir 1'ennemy qui taschoit de gaigner le vent. L'escadre commandée par Tromp fut sy pressée par nos vaisseaux qu'il plia et se retira aussy loing que les bancs de sable luy peurent permettre. L'escadre commandée par Ruyter tomba en partage au comte d'Estrées et a l'escadre de France, quy s'est comportée fort courageusement. Le Sr. Edouard Spragg de son costé maintint aussy le combat avec tant de courage et de resolution que le corps entier plia, en telle sorte que, sans la crainte des bancs, nous aurions poussé jusques dans leurs ports, et le Roy auroit eu un meilleur compte d'eux.La chose estant dans eet estat, et la nuit aprochant, je jugeai a propos de m'ésloigner un peu et de jetter 1'ancre en ce lieu d'oü je vous escris a present. Les ennemis ont fait une perte considerable et qu'ils ne pourront pas reparer facilement, y ayant eu grande quantité de leurs hommes de tuez, beaucoup de vaisseaux hors de combat, et quelques-uns coulés a fonds. Ruyter et Tromp ont couru grand hazard d'estre bruslés par quelques-uns de nos bruslotz, s'ils s'estoient comporté comme ils devoient faire. Nos pertes sont peu considérables, n'yant que deux de nos vaisseaux mis hors de combat, scavoir le Cambridge et la Resolution, lesquels j'envoierai se faire radonber. Le reste se reparera facilement ici. Nous n'avons pas perdu beaucoup de commandans jusqu'icy. Je ne puis vous informer des officiers tués, si non de ceux-cy:

Capitaine Fowles.

Capitaine Werden.

Capitaine Finch.

Le colonel Hamilton y a perdu une jambe.

Tous les officiers et commandans généralement se sont trés bien comportez, et je vous en envoierai les particularitez quand j'en serai mieux informé. Ceux quy se sont signalez dans mon escadre sont les

1) „Ce sont deux bancs de sable prés de Schonvell" (noot bij het stuk). — Het translaat in A. N., Marioe B4 5 heeft: „entre le Bussen et le Stonbank".

Sluiten