Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

par lettre de cachet nommé Durivaux dont on a desja parlé. Sur \Oi-gueüleux a Ce qu'a dit M. de Grancey, le Marquis de Boniges volontaire blesse;- sur le Vice amiral 1'appelle' de Sèche blessé d'un esclat. Sur le Tonnant le chevalier de Roncerolles a eu le bras droit emporté a un coup de canon.

Des capitaines de brulots destachés Vidaut fut tué au commencement du combat; Chaboisseau 1'ainé fut coulé a fonds et revint au V,ce amiral. Bocuchon tué d'un coup de mousquet, et son maitre a ce que Ion dit na pas laissé de brusler un vaisseau hollandois. 8'. Michel son vaisseau fut demasté, et voulant aborder fut blessé d'un coup de mousquet au travers du corps, dont il y a peu a espérer. Desgrois on a sceu seulement qu'il estoit demasté parmi les ennemis. üzee, Thomas de mesme. Le vieux et le jeune Cerpaud, bruslots du Vice amiral, celuy-cy aborda un vice amiral d'Hollande par sön beanpre dans le temps que Buther se mesla avec les vaisseaux francois, e de 1 autre qui estoit esloigné du pavillon ou n'en a pris aucune nouvelle si ce n'est qu'il a bruslé.

On ne scait pas encore le nombre des morts et des blessés des equipages de chaque bord.

Parmy les prisonniers que les gens de M.' Gabaret ont fait dans le vaisseau le< Deventer commande' par le capitaine Culembourg, il s'est trouve deux Francois et un Anglois; on a fait remettre celuy-cventre les mams de M. le Prince Robert qui a dit qu'on en feroit une prompte justice. Je fais garder les Francois fort soigneusement pour les mettre dans le conseil de guerre après que S. M. 1'aura ordonné.

tomme il feudroit estendre ce mémoire si l'on vouloit rapporter icy toutes les avantures particulièresde chaque vaisseau, le8* de8.' Amand ne manquera pas de rendre compte a S. M. de ce que j'ay appris mais on ne luy peut rien mander de tous qui ne le doive satisfaire.

f. b. On ne peut sempescher de dire icy que les S.™ Comtes de Limoges et de Lenaré, Desmarets de Vouzy, et les S.- de la Porte et de 8. Amand volontaires embarqués sur le Vice amiral, se sont particulièrement bien aequittés de leur devoir.

tain^dansT/11^^8,/0110^ ^ICULLÈEES de chaque capiSJtT lad!Tere bataiUe ^ d0Mée ^tre les flottes de France et ^7^^ ^ k fl°tte ^ Et*^- ^ ^vinces-

occLl^'J^'^t ~ Le C°mte d'Estrées a fait da^ «We occasion tout ce qu'un brave homme et un capitaine expérimente'

1) A. N., Marine B4 5. - Van Colbert.

Sluiten