Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

pouvoit faire, les Anglois hu donnent de grandes louanges et avouent mesme qu'il a fait une trés bonne manoeuvre lorsque Ruiter ayant reviré le bord pour gagner le vent sur l'escadre de France eu coupant la ligne entre la division du Prince Robert et celle du dit comte S.r d'Estrées, il tint le vent et canonna longtems le vaisseau de Ruiter, qui fust obligé d'arriver et qui par ce moyen ne put venir au bout du dessein qu'il avoit d'enfermer l'escadre du Prince Robert entre M.r Tromp et luy, ce qui 1'auroit fort incommodé et peut-estre causé la perte de la bataille-

Le Tevribte (des Ardents). — Ce capitaine est extrêmement estimé des Anglois et des Francois; il a fait tout ce qu'on pouvoit faire en cette occasion, a fort bien gardé son poste, et s'est meslé fort avant avec sa division parmi les ennemis; il se battit presque toujours contre 1'avant-garde de l'escadre de Ruiter. V. M. lui a accordé sa demande pour le cordon de l'ordre de S.' Lazare et je crois que si elle lui fesait donner 1'èspérance de quelque grace, dans eet ordre, il s'estimeroit bien récompensé.

L'Orgueitleux (Grancey). — II faisoit 1'arrière-garde de l'escadre de France et combattit contre Banker avec l'escadre de Zélande; il se mesla fort avec les ennemis et tout le monde convint qu'il fit carrément bien, ayant mesme fait plier l'escadre qu'il attaqua.

Le Foudroyant (Gabaret). — II a fait tout ce qu'on pouvoit attendre de luy et c'est le seul qui ayt abordé un vaisseau ennemi; il a remporté par la une grande réputation parmi les Anglois. Je crois qu'il mérite quelque récompense.

Le Grand (Forant). — C'est luy qui commandoit le destachement francois ; il se mesla avant parmi les ennemis, mais il est assez récompensé d'avoir estably sa réputation qui estoit fort mauvaise.

Vlllmtre (Beaulieu). — II estoit destaché, se mesla fort avant et fist fort bien son devoir. II a une affaire contre Duquesne qu'il n'a point pu terminer a cause des lettres d'estat que le dit Sr. Duquesne a toujours obtenues. Cependant il luy possède son bien et lé ruine par ce moyen.

Le Conquérant (Thiras). — Le capitaine de ce vaisseau est a remplacer. M. le comte d'Estrées propose le comte de Sourdis, qui a bien fait son devoir. Le chevalier de St. Evremond qui estoit capitaine en second sous Thiras ayant fort bien son devoir et ayant fort bien continué le combat après la mort dudit Sr. Thiras, il semble juste de luy donner le commandement du vaisseau le Vaülant que ledit Sr. comte de Sourdis montoit.

Ulnvieible (Estival). — II suivist Thiras avec les destachés, fist extrêment bien son devoir; il passé pour un des plus seurs pour le courage. II canonna longtems le vaisseau de Tromp et essuya tout son feu.

Sluiten