Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ou des vaisseaux marchands que Ia curiosité et le bruit y avoient attirés en faisant leurs routes.

Des vaisseaux de S. M. les plus incommodés dans cette dernière occasion sont:

De la division du Vice amiral:

VApollon qui fait beaucoup d'eau.

L'Excellent a'eu dès manoeuvres coupées.

De la division dn Contre amiral:

Le Terrible. Le Prince. YAquilon. Le Sage.

Le Témêraire. ;

Le Sampareil a reen aüssy quelques domages, mais moins que les autres, quoyqu'il fust aussy prés de 1'ennemy avec le Prècieux.

De la division du Chef d'escadre:

\!Orgueüleux a eu des coups a l'eau.

Le Grand.

LiIUustre.

Le Fortutnê.

Le Bon.

La division du Vice admiral a beaucoup moins souffert que les deux autres paree que les ennemis n'ont point voulu trop arriver sur elle, soit pour tenir l'ordre qu'ils auroient resolu, ou paree qu'ils voyoient beaucoup de gros vaisseaux que la Fortune avoit rallies en eet endroit. Car le Vice amiral ronge avec quelques-uns des plus grands vaisseaux anglois se trouvoient meslés avec les Francois et fort prés du pavillon de S. M.

Dans les escadres d'Angleterre je ne scache pas qu'il y ait eu des officiers tués qu'un capitaine de l'escadre bleue appellé Surlington.

Dans l'escadre de S. M. le lieutenant de VAquüon appelé Matasière a été tué.

Dans le.Prince un enseigne nommé Marsilly.

De blessés il y a eu le Sieur de Beaulieu capitaine de Vlllmtre qui a une grande contusion a la jambe.

Et le S.r de Villeneuve capitaine du Prince a esté couvert d'esclats et meurtry considérablement depuis la cheville du pied jusques a la hanche, quoyque sans danger.

On va travailler a se remettre incessamment en état de sortir de «ette riviere, ce qui sera moins difficile par les secours queS. M. avoit

Sluiten