Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

pour 1'armer en brülot, et 1'envoyer promptement a Ia flotte; et que pour le 2" brülot qui luy avoit esté demande il vous avoit envoyé nne flute cbargée de mats qui pourroit servir a eet usage. Mais M. 1'ambassadeur en ayant fait acheter deux a Londres, vous en aurez un nombre sufïïsant et il ne sera pas nécessaire de faire armer cette flute. S. M.. a approuvé le choix que vous avez fait du capitaine Guillotin, du capitaine La Roque, du S.r Léry garde de la marine, de Nicolas Cadeneau, et du capitaine Ghammartin pour commander les brülots que l'on fait équiper a présent, et vous trouverez leurs brevets cy-joints; vous pourrez leur distribuer tous les dits brülots lorsqu'ils seront arrivez. Et comme il y a un capitaine qui doit venir sur les vaisseaux du Havre qui s'appelle San son qui pourra en commander un, vous aurez le nombre de capitaines nécessaire pour mettre sur tous lesdits brülots, scavoir Chaboisseau 1'ainé et Serpaut le jeune sur les deux brülots qui restent a l'armée, Léry et M. Cadeneau sur les deux brülots qui sont armez en Augleterre, Ghammartin sur la Subtile de Dunkerque, Sanson, Guillotin et La Roque sur les trois du Havre, et celuy qui commande le brülot qui suit M. de Martel.

S. M. ayant voulu par des récompenses tesmoigner la satisfaction qu'elle a de tous les capitaines qui ont commandé les vaisseaux, a accordé des lettres de noblesse au S.1 Decou, et au S.r L. Gabaret, une gratification de 500 livres au S.T chevalier de Flacourt pour la blessure qu'il a receue, la pension du S.r de Tivas au S.r d'Infreville dont vous trouverez le brevet cy-joinct, une eommission de capitaine au chevalier de Lhéry en considération de 1'action qu'il a fait lorsque le S.r Gabaret aborda les vaisseaux hollandois. Et S. M. a promis des gratifications a tous les officiers qui auront esté blessez. A 1'esgard de la garde de chef d'escadre S. M. a différé de la donner jusques a la fin de la campagne, afin de voir encores dans le combat qui se donnera a celuy qui la méritera davantage.

Je ne doute point que M. de Martel ne vous ayt joint a présent, et j'en attends les nouvelles avec impatience. Je vous prie de m'envoyer la relation exacte que vous me faites espérer des deux combats, et de m'informer exactement dans la suite de tout ce qui se passera sur les flottes.

169. NIEUWSBERICHT UIT AMSTERDAM, 3 Juli 1673 l).

De trommel gaet noch alle daegh, maer den toeloep iss slecht; altemet sent men tot 10, 20 off 30 aengenohmene naer de vloetjmen heeft eenighe mannen gesprooken die op de vloet geweest om de zeylen op Tromps en andere seheepen te repareeren, de spreeken datter

1) F. O., News Letters 57. — Ongeteekend; zonder adres. — Hand P.

Sluiten